rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Benoît Hamon Présidentielle France 2017

Publié le • Modifié le

Présidentielle 2017: Benoît Hamon en visite aux Antilles

media
Benoît Hamon, le candidat socialiste à la présidentielle, ici le 11 février 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

Deux autres candidats, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, se sont déjà rendus aux Antilles pour la campagne présidentielle 2017. Benoît Hamon se rend ce samedi et jusqu’à lundi en Guadeloupe et en Martinique pour son premier voyage outre-mer en tant que candidat socialiste à l'élection présidentielle, deux iles ancrées à gauche certes mais bien loin d’être terrain acquis pour le candidat.


Avec notre envoyée spéciale aux Antilles, Anissa El-Jabri

60% pour Ségolène Royal en 2007, 70% pour François Hollande en 2012, la Guadeloupe et la Martinique sont deux îles où les candidats socialistes sont toujours bien accueillis, et bien élus. Et pourtant, cette étape de campagne ne s’annonce pas simple pour Benoît Hamon.

Des îles pro-Valls

Les deux îles ont, à la primaire, choisi Manuel Valls de manière écrasante : 68% en Martinique, 75% en Guadeloupe. Les électeurs étaient sur la ligne de leurs élus locaux. A ces élus il avait d’ailleurs réservé il y a deux semaines un rendez-vous à son QG parisien, et c’est encore à eux que le candidat dédie, à peine le pied posé à Fort-de-France, sa toute première étape.

Attendu sur le revenu universel

Aux Antilles plus que dans l’Hexagone, Benoît Hamon va donc devoir convaincre : coût de la vie, sécurité, le candidat a bien des propositions centrées sur les préoccupations des Antilles. Mais comme dans l’Hexagone, il est particulièrement attendu sur le revenu universel qui fait débat. C’est une étape épineuse dans une campagne qui patine, quelques jours avant la présentation avancée de la totalité de son programme.

Chronologie et chiffres clés