rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Syrie

Publié le • Modifié le

Syrie: l'armée progresse contre l'EI dans les quartiers sud de Damas

media
L'armée syrienne bombarde le camp palestinien de Yarmouk contrôlé depuis 2015 par l'organisation Etat islamique, le 28 avril 2018. REUTERS/Omar Sanadiki

L'armée syrienne a progressé samedi 28 avril dans le sud de Damas après de violents affrontements avec le groupe Etat islamique, pour déloger les jihadistes de leur ultime bastion dans la capitale.


avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L'aviation, l'artillerie et les canons de tanks sont actifs depuis dix jours sur ce front situé à 9 kilomètres seulement du vieux Damas. Cette puissance de feu, couplée à des offensives au sol, a permis à l'armée syrienne d'enfoncer les premières lignes de défense du groupe Etat islamique, qui tient le camp palestinien de Yarmouk et une partie des quartiers de Qadam et Hajar al-Aswad, depuis 2015.

Les forces syriennes ont progressé sur plusieurs axes à Qadam, où elles ont repris le contrôle des trois quarts du quartier. Elles avancent aussi à Hajar al-Aswad, dans un mouvement en tenaille, alors que de violents combats se déroulent à Yarmouk, pour disperser les combattants du groupe Etat islamique.

Selon des sources diverses, quelque 6000 civils, palestiniens et syriens, vivent toujours dans cette région assiégée par les troupes gouvernementales. Si l'armée reprend le contrôle de ces quartiers, les rebelles et les jihadistes n'auront plus aucune présence à Damas et dans la province éponyme.

Le groupe Etat islamique, qui contrôlait en 2015 la moitié de la Syrie, n'est plus présent aujourd'hui que dans une poche assiégée par les rebelles à la lisière du Golan occupé par Israël, dans le sud de la Syrie, et dans la vallée de l'Euphrate, à l'est du pays.

Un tank au milieu d'un camp de ruines: le camp palestinien de Yarmouk, banlieue sud de Damas, le 28 avril 2018. REUTERS/Omar Sanadiki

Chronologie et chiffres clés