rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Première Guerre mondiale

Publié le • Modifié le

Centenaire de la bataille d'Amiens: «On apprend ce qu'est le devoir de mémoire»

media
Soldats canadiens jouant aux cartes à la bataille d'Amiens (1918) William Rider-Rider / Dept. of National Defence. Library and Arc

Devant deux mille invités, la Première ministre britannique Theresa May et le prince William se retrouvent ce mercredi dans la cathédrale d'Amiens pour commémorer le centenaire de la bataille de 1918. Une bataille cruciale pour les Alliés pendant la Première Guerre mondiale, décrite comme un jour noir pour l'armée allemande. A cette occasion, des enfants de la commune devront déposer les fleurs devant les plaques commémoratives. Reportage.


Avec notre envoyé spécial à Amiens, William de Lesseux

Taïs et Augustin sont prêts. Les jeunes amiénois viennent de participer à leur ultime répétition : « On fait comme s’il n’y avait pas les 2 000 personnes, et ça va. » « Je stresse souvent, mais du coup j’ai l’habitude. Donc ça va. »

Pour le centenaire, avec une dizaine d'autres élèves de l'école Les Violettes, ils ont été choisis pour être acteurs de la cérémonie. Les enfants connaissent bien le déroulement de la bataille d'Amiens. Emma a retenu la leçon : « Il y a des personnes par exemple du Canada, de l’Australie, des personnes du monde qui sont venues aider les soldats pour repousser les Allemands. »

Pendant la bataille, près de 100 000 soldats ont perdu la vie, 46 000 pour les alliés britanniques, canadiens, australiens et français. Près de 40 000 autres ont péri du côté allemand.  Enseigner cette période, celle de la Grande Guerre, c'est ce que tient à faire Gérard Lobrine, directeur de l'école, passionné d'histoire.

Il a contacté la mairie afin que ses élèves participent à la cérémonie : « C'est une très grande fierté pour moi car je sais que plus tard, ils auront un souvenir incroyable. On apprend ce que c’est que le souvenir, le devoir de mémoire. Je pense que c’est une chance inouïe dans leur vie, et surtout de le voir aussi près. Je crois que cela vaut le coup. »

Les enfants seront placés au premier rang dans la cathédrale.

REPORTAGE
Réécoutez le reportage avec les enfants de l'école Les Violettes 08/08/2018 - par William de Lesseux Écouter


 ■ Macron, le grand absent

Si la Première ministre britannique Theresa May et le prince William doivent se rendre à Amiens ce mercredi, le président Emmanuel Macron, dont c'est pourtant la ville natale, sera la grand absent des commémorations. Brigitte Fouré, la maire d'Amiens, pense avoir une explication.

Je pense que pour les Britanniques, la date du 8 août est une date extrêmement importante, mais il ne vous échappe pas que le 8 août est en pleine période creuse dans la vie politique française.
Brigitte Fouré Maire d'Amiens 08/08/2018 - par William de Lesseux Écouter

Chronologie et chiffres clés