rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Culture RFI

Publié le • Modifié le

RFI et l'AUF lancent le prix Jeunes écritures

media
Studio Graphique FMM

Toute histoire commence un jour, quelque part… A vous d’écrire la suite pour participer à la première édition du prix Jeunes écritures RFI-AUF qui se déroule jusqu’au 13 janvier 2019.


« L’histoire courte est l’art de l’instantané, ce doit être une photographie », selon l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens, qui a commencé sa carrière en écrivant des nouvelles. Aujourd’hui titulaire de la Chaire des mondes francophones au Collège de France, elle sera la présidente du jury du prix Jeunes Ecritures lancé conjointement par RFI et l’Agence universitaire de la Francophonie.

Pour y participer, il suffit d’avoir entre 18 et 29 ans et de rédiger une histoire courte ayant au maximum 15 000 signes. Le thème est libre. Seule contrainte : commencer le récit par « Toute histoire commence un jour, quelque part... » qui est la première phrase du nouveau roman de l’autrice franco-iranienne Abnousse Shalmani Les exilés meurent aussi d’amour, édité chez Grasset.

Pour participer, que vous soyez étudiant ou non, vous devez vous inscrire à l’adresse suivante :  https://short-edition.com/fr/prix/jeunes-ecritures-2019

Ce nouveau prix s’inscrit dans une logique de promotion des talents engagée depuis plusieurs années par RFI et sur une conviction que la littérature est un puissant levier pour comprendre et raconter le monde. De son côté, l’AUF par la voix de son recteur Jean-Paul de Gaudemar a rappelé l’importance de ce prix pour « redynamiser la Francophonie qui apparaît souvent comme l’apanage des vieilles générations alors que la maîtrise du français est un puissant moyen de circuler dans le monde ».

Tous ceux qui aiment les mots et rêvent d’écrire peuvent se lancer dans l’aventure de cette première édition pour nous raconter leur monde, leur imaginaire. Trois lauréats seront choisis à l’issue de ce procès avec trois prix Jeunes Ecritures, l’un s’adresse à tous, l’autre est réservé aux étudiants et le troisième sera un vote du public organisé par notre partenaire Short édition « éditeur propulseur de littérature courte » via sa plateforme .

Que le meilleur gagne mais l’essentiel est d’écrire !