rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Viaduc effondré en Italie: le bilan est désormais de 38 morts confirmés et de plusieurs disparus (Salvini)
  • Ankara refuse à nouveau de lever l'assignation à résidence du pasteur Brunson (médias)
  • Viaduc effondré en Italie: le gouvernement indique vouloir révoquer la concession autoroutière (ministres)
  • Israël rouvre un passage vital vers la bande de Gaza après des semaines de tensions (officiel)
  • Le président russe Vladimir Poutine se déclare prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (KCNA)
  • Ankara annonce l'augmentation des tarifs douaniers de plusieurs produits américains (journal officiel)

Espace Etats-Unis

Publié le • Modifié le

Lancement de la fusée «Falcon Heavy», le coup quasi parfait de SpaceX

media
L'attterrissage réussi des boosters latéraux de la fusée «Falcon Heavy». Capture d'écran

L'image a fait le tour du monde. La voiture aussi. SpaceX a réussi, mardi 5 février 2018, le lancement de sa nouvelle fusée, « Falcon Heavy », et cette dernière a mis en orbite le cabriolet d'Elon Musk, son fondateur ! Une charge utile plutôt insolite pour un lancement test qui a presque parfaitement fonctionné. L'entreprise privée américaine possède donc désormais le lanceur le plus puissant du marché. Reste à savoir ce qu'elle va en faire.


Un cabriolet rouge en orbite, du David Bowie dans l'autoradio, et deux boosters qui se posent en même temps (!), à côté sur Terre, après un vol dans l'espace. Le tout retransmis en direct sur internet. L'opération communication est un succès total.

Au moment où ces lignes sont écrites, il y a donc une voiture en orbite. Ça a l'air fou, c'est d'ailleurs ce qu'on avait dit à Elon Musk quand il avait annoncé son intention d'envoyer sa décapotable dans l'espace.

Mais le patron de Tesla et de SpaceX l'a fait. « C’est bête et marrant. Mais on a besoin de choses bêtes et marrantes. C’est le genre d’image qui fascine et motivent les gens », a-t-il déclaré après le lancement.

→ Écouter sur RFI : SpaceX veut envoyer des touristes autour de la Lune

Ce vol inaugural constitue, il ne faudrait pas l'oublier, une prouesse technique. Falcon Heavy a réalisé un quasi sans faute. La marque de fabrique de SpaceX, ce qu'ils sont les seuls à savoir faire, c'est récupérer les premiers étages de leurs fusées pour les réutiliser.

Et quel spectacle que de voir les deux boosters latéraux de Falcon Heavy revenir se poser en même temps à Cap Canaveral. Seule ombre au tableau pour cette sortie, le booster central s'est abîmé en mer.

Cette perte n’est cependant pas très dommageable pour l’entreprise ; il n’était pas prévu de le faire voler à nouveau, et il a pu engranger de précieuses données pour les prochains essais.

SpaceX possède donc la fusée la plus puissante sur le marché, et l'a fait savoir à la planète entière. Ce qui est dommage, c'est qu'a priori, on ne la verra pas voler très souvent. Trois missions seulement sont pour l'instant prévues.

Il faut dire qu'après des années de retard, Falcon Heavy arrive alors que SpaceX est déjà passé à autre chose. Falcon 9, le principal lanceur de l'entreprise privée américaine, a été amélioré mission après mission. A tel point que SpaceX fait désormais jeu égal avec la concurrence d'Arianespace.

→ Sur RFI : « Le but de Falcon Heavy est de préparer de futures missions pour Mars »

Et ce n'est pas tout, puisque le groupe a déjà les yeux tournés vers le futur, avec la fusée Big Falcon Rocket (BFR), qui doit pouvoir emmener des équipages de dizaines de personnes vers Mars au mitan des années 2020.

Entre les deux, Falcon Heavy n'a donc pas beaucoup d'espace. Mais après tout, l'enjeu n'était peut-être pas là. Avec ce tour de force, la jeune entreprise privée a donné un sacré coup de vieux à tous les autres acteurs du milieu. Les Européens et Arianespace en tête.

La nouvelle fusée Ariane 6 doit faire son premier décollage dans deux ans, en 2020, mais elle semble déjà dépassée : ses boosters d’appoint finiront leur course dans l’océan, et ne se poseront jamais avec doigté près du pas de tir en mondovision. Elle n’est en effet pas prévue pour être réutilisable.

Le lancement test de Falcon Heavy (vidéo complète)

Chronologie et chiffres clés