rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Accents d'Europe
rss itunes deezer

Nouveau rebondissement du Brexit, la lassitude des Européens

Par Catherine Rolland

Digne des Monty Python, loufoque et absurde, un véritable Titanic… Les qualificatifs ne manquent plus pour juger le feuilleton du Brexit. A la veille du Sommet européen de Bruxelles, les 27 qui ont reçu la demande de Theresa May d’un report de la date de sortie de l’UE, sont gagnés par la lassitude et l’exaspération. Alors qu'il devait être conclu le 29 mars 2019, et ne pas chambouler les élections européennes, rien n'est clair. Laxmi Lota.

Et que pensent les citoyens Européens du Brexit ? L’affaire ne semble pas les passionner ! C’est du moins ce que l’on apprend dans une enquête commandée par Euronews et l’entreprise de sondage britannique Populus. Le sondage réalisé en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie et publié en février 2019 révèle même un fait étonnant : de nombreux Européens pensent que le Brexit a déjà eu lieu. Tous les détails avec Eve Minault.

Les centrales des Balkans font tousser l’Europe. Après les manifestations massives, les vendredi 15 et samedi 16 mars 2019, notamment en France, pour le climat, le sommet européen du 21-22 mars est censé évoquer le dossier, sauf si la question brûlante du Brexit phagocyte tous les autres sujets. C’est dans ce contexte qu’un rapport accablant a été publié, il y a 15 jours : les centrales à charbon des Balkans émettent 20 fois plus de particules nocives dans l’atmosphère que les installations équivalentes dans l’UE. Simon Rico.

L’école de la seconde chance pour les Tsiganes. Dans le nord-est de la Hongrie, une région où la minorité tsigane est très présente, l’école Ambedkar s’est implantée depuis dix ans. Inspirée de ce docteur indien qui a lancé un mouvement bouddhiste progressiste, le lycée donne une seconde chance aux jeunes de cette communauté défavorisée qui ne compte que 7% de bacheliers, alors que 70% des Hongrois décrochent le diplôme.
Sauf que la survie de l’établissement est menacée par les dernières lois du gouvernement Orban. Florence La Bruyère.

Le projet de barrage qui met en colère les écologistes portugais. Construit sur la rivière Tamega dans le nord du pays, Fridão se situerait alors sur une faille sismique. Le gouvernement se prononcera définitivement en avril 2019. Les écologistes essaient d’obtenir un statut de «fleuve libre» à l’instar de ce qui existe dans certains pays du nord de l’Europe. Marie-Line Darcy.

La cité médiévale d’Amarante dans le nord du Portugal, menacée par un projet de barrage. © RFI/Marie-Line Darcy

 

 

En Italie, l'école des populistes de Steve Bannon n'est pas près de voir le jour