rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le pape quitte Lima après une tournée au Chili et au Pérou
  • France/Prisons: la ministre de la Justice recevra lundi 22 janvier les organisations syndicales (communiqué)
  • Foot: Lyon inflige à Paris sa 2e défaite de la saison en Ligue 1 lors de la 22e journée (2-1, buts de Fekir et Depay contre un but Kurzawa)
  • Mahmoud Abbas va demander à l'UE de reconnaître l'Etat de Palestine (responsable palestinien)
  • CHAN 2018: le Maroc termine en tête du groupe A après son match nul face au Soudan (0-0), qui se classe 2e

Présidentielle Iran 2017 Iran

Publié le • Modifié le

Présidentielle iranienne: meeting du candidat Ebrahim Raissi à Téhéran

media
Des supportrices du religieux conservateur Ebrahim Raissi se rendent, le 16 mai 2017, au meeting du candidat à Téhéran. REUTERS/TIMA

A quelques jours de l’élection présidentielle en Iran, il ne reste plus que quatre candidats en lice. Certains se sont désistés en faveur des favoris : le président sortant, le modéré Hassan Rohani et l’ultraconservateur Ebrahim Raissi. Ce dernier organisait un meeting mardi 16 mai à Téhéran. Reportage.


Avec notre envoyée spéciale à Téhéran,  Murielle Paradon

La foule scande le nom de Raissi. Des milliers de personnes rassemblées dans une immense salle de prière de Téhéran, agitant des drapeaux iraniens. Coiffé d’un turban noir, Ebrahim Raïssi apparait.

Le candidat ultraconservateur commence son meeting par un prêche. Puis il dénonce le bilan du président sortant, qui n’a rien fait pour les pauvres selon lui. « Ce n’est pas bien dans une société islamique d’avoir tant de pauvres », dit-il fustigeant l’accord sur le nucléaire passé avec les Occidentaux, et qui n’a pas eu les résultats escomptés.

Raissi promet de créer un million d’emplois par an s’il est élu. Pour Hamif, un ouvrier venu au meeting, c’est le candidat du peuple. « Tous les gens que vous voyez ici, c’est le peuple, ce sont les pauvres, pas les aristocrates », lance-t-il.

Yekbandeye, une jeune femme portant le niqab, espère que le candidat ultraconservateur va améliorer la situation économique. « Il a envie de changer le pays, d’améliorer les choses. Et lui, il ne sera jamais contre le Guide suprême », affirme-t-elle. Ebrahim Raissi est en effet soutenu par le Guide suprême, la plus haute autorité en Iran.

Démonstration de force des partisans du conservateur Ebrahim Raissi à Téhéran ce mardi 16 mai, 3 jours après ceux de Rohani (Crédit vidéo: RFI/Marc Etcheverry)


Suivez également cette élection sur RFI Persan

Chronologie et chiffres clés