rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Avignon 2017 Théâtre Grèce France

Publié le • Modifié le

Festival d’Avignon: le centaure artistique du Grec Dimitris Papaoiannou

media
« The Great Tamer » de Dimitris Papaioannou au Festival d’Avignon 2017. Julian Mommert

C’est une des plus belles pièces de cette 71e édition du Festival d’Avignon qui s’achève ce mercredi 26 juillet. « The Great Tamer », une mise en scène du Grec Dimitris Papaoiannou. Un théâtre très visuel.


Avec notre envoyée spéciale à Avignon,

Bienvenue dans l’univers imagé de Dimitris Papaioannou. Le metteur en scène grec formé aux Beaux-Arts fait entrer l’histoire de l’art au sein du spectacle vivant. Le sol sur lequel se meuvent les interprètes est déjà une œuvre en soi. La scène faite de bosses et de courbes est composée de planches qui recouvrent diverses trappes et tunnels riches d’un monde plein de surprises.

La pièce sans texte et avec très peu de musique est une succession de visions comme sorties de notre inconscient et des diverses mythologies qui ont nourri l’humanité. Voilà le centaure - torse de femme et quatre pattes fournies par deux hommes - où trois interprètes imbriqués les uns dans les autres composent une des multiples figures que ce spectacle nous offre.

Une trappe s’ouvre, la terre en jaillit ou l’eau. Un être en sort ou il s’y enfonce - tête suspendue quelques minutes au ras du sol - regard droit devant, telle une œuvre de l’artiste contemporain italien Maurizio Cattelan. Un théâtre de grâce et de poésie où les petits drames se teintent d’humour avec des interprètes habités.

« The Great Tamer » de Dimitris Papaioannou au Festival d’Avignon 2017. Julian Mommert

RFI au Festival d’Avignon : les articles, éditions, émissions, photos et vidéos

Chronologie et chiffres clés