rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Athlétisme Mondiaux d’athlétisme 2017 Côte d'Ivoire Sports

Publié le • Modifié le

Wilfried Koffi Hua: «Cette demi-finale sur 200m est comme une médaille»

media
L'Ivoirien Wilfried Koffi Hua ISSOUF SANOGO / AFP

Wilfried Koffi Hua a été éliminé en demi-finales du 200 mètres au Championnats du monde 2017 d’athlétisme, ce 9 août à Londres. L’Ivoirien de 29 ans tire malgré tout un bilan positif de ses Mondiaux durant lesquels il aura côtoyé les meilleurs, malgré une préparation tronquée.


RFI : Wilfried Koffi Hua, était-ce mission impossible pour vous en demi-finales du 200 mètres de ces Championnats du monde 2017, avec notamment le Sud-Africain Wayde Van Niekerk pour adversaire ?

Wilfried Koffi Hua : Oui, c’était difficile mais j’y ai cru jusqu’à a fin. Je pensais pouvoir me qualifier pour la finale mais je n’ai pas de regrets. J’ai donné tout ce que j’avais, en bon guerrier. Ça se termine sur une mauvaise note en demi-finales des Mondiaux. Mais je vais me remettre au travail pour faire mieux la saison prochaine.

Les conditions climatiques, avec le froid et une pluie abondante, n’étaient peut-être pas idéales ?

Oui, mais certains ont réussi à courir ce 200 mètres en 20 secondes 14, malgré tout ! Je ne vais pas rejeter la faute sur le climat.

Avec cette demi-finale, le contrat est-il rempli pour vous, cette saison ?

Oui, mais il faut quand même se remettre en cause et faire un débriefing avec mon entraîneur et essayer de voir ce qui n’a pas marché.

Pensez-vous avoir une marge de progression suffisante pour atteindre la  finale de telles compétitions ?

Oui, d'autant que cette saison, je n’ai pas participé à beaucoup compétitions. C’est ce qui m’a manqué pour franchir un cap. Malgré ça, je suis venu à Londres et je suis allé jusqu’en demi-finales. Ça veut bien dire que j’ai du potentiel. Je n’ai pas pris part à plus de cinq grandes compétitions, cette année. Cette demi-finale, je la prends donc comme une médaille.

Il n’y a ni Mondiaux en extérieur, ni Jeux olympiques, ni Jeux africains l’année prochaine. Quels sont vos objectifs, du coup ?

Il y a les Championnats du monde en salle en mars à Birmingham et les Championnats d’Afrique. C’est au Nigeria. J’y ai déjà couru deux fois. Je pense que ça devrait bien se passer là-bas.

Chronologie et chiffres clés