rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Gaza Israël Territoires Palestiniens

Publié le • Modifié le

Nouvelles tensions à Gaza, Israël reporte le versement de l'argent du Qatar

media
Une explosion lors d'un bombardement israélien à Gaza, le 22 janvier. REUTERS/Ahmed Zakot

Après des mois de calme relatif, la bande de Gaza fait face à un nouveau regain de tensions. Un « sniper » palestinien a blessé légèrement un soldat israélien mardi 21 janvier 2019, un membre de la branche armée du Hamas a été tué par un tir d'artillerie et l'armée israélienne a bombardé plusieurs sites militaires du mouvement islamiste dans la soirée. Le versement de l’argent en provenance du Qatar a été de nouveau repoussé et l’on craint de nouvelles violences dans l’enclave palestinienne.


Avec notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic

Au cours d’une manifestation près de la ligne de séparation mardi 22 janvier dans l'après-midi, un sniper palestinien a blessé légèrement un soldat israélien. En représailles, l’armée a tiré des obus sur un poste d’observation du Hamas, tuant ainsi un membre des brigades al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste, avant de bombarder dans la soirée des sites militaires au nord de la bande de Gaza, sans faire d’autre victime.

Quinze millions de dollars tous les mois

Suite à ces événements, Israël a décidé de ne pas autoriser le versement de l’argent du Qatar attendu pourtant aujourd’hui, mercredi 23 janvier. Depuis novembre, l’Etat Hébreu laisse entrer 15 millions de dollars en espèces, via un convoi diplomatique tous les mois. Une somme destinée à payer les salaires des fonctionnaires du Hamas. Mais le versement de janvier est suspendu depuis deux semaines, sans raison officielle.

On a frôlé la guerre entre Israël et le Hamas

Après avoir frôlé une quatrième guerre entre Israël et le Hamas, la bande de Gaza soumise au blocus israélien - et en particulier sa frontière - avait connu ces dernières semaines une relative accalmie. La bande de Gaza a été le théâtre pendant des mois en 2018 d'une mobilisation appelée « Grande marche du retour » et de plusieurs accès de fièvre entre groupes armés palestiniens et armée israélienne.

Chronologie et chiffres clés