rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • ND de Paris: rebâtir la charpente en bois est «probablement la bonne solution», estime un des architectes en charge de sa restauration
  • Télécommunications: Huawei ment sur sa collaboration avec le gouvernement chinois, affirme Mike Pompeo
  • Présidentielle au Malawi: le chef de l'Etat sortant Peter Mutharika en tête (résultats officiels partiels)
  • La justice européenne rejette le pourvoi de Mme Le Pen qui contestait le remboursement de 300 000 euros au Parlement européen
  • Le gouvernement britannique repousse le vote des députés sur son nouveau projet de loi sur le Brexit prévu début juin
  • Mondiaux d'athlétisme au Qatar : Nasser Al-Khelaïfi, patron du PSG, mis en examen pour « corruption active » (source judiciaire)
  • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
  • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
  • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
  • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
  • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
  • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations

Territoires Palestiniens Israël

Publié le • Modifié le

A Gaza, le vendredi le plus calme depuis sept mois

media
Malgré quelques heurts, le bilan de la manifestation de ce 2 novembre à Gaza est le moins lourd depuis mars dernier. REUTERS/Mohammed Salem

Les rassemblements à la frontière entre Gaza et Israël ce vendredi 2 novembre ont été moins violents que les précédents : le ministère de la Santé de Gaza fait état d’un bilan d'une trentaine de blessés.


Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Comme toutes les semaines depuis maintenant sept mois, des milliers de Gazaouis se sont encore rassemblés ce vendredi le long de la barrière de séparation entre leur enclave et le territoire israélien. Le comité d’organisation de la « Grande Marche du retour » s’était engagé à ce que ces rassemblements se fassent dans le calme. Une promesse globalement tenue : ces protestations ont été les moins violentes depuis le début du mouvement le 30 mars dernier.

Quelques heurts ont éclaté, mais le bilan est le moins lourd de ces sept derniers mois. Contrairement aux précédents rassemblements où les manifestants entraient dans la zone tampon décrétée par Israël autour de la barrière de séparation, ils se sont cette fois-ci tenus davantage en retrait. Selon l’Agence France-Presse, des membres des forces de sécurité du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, les empêchaient de s’approcher.

Pour les organisateurs de cette « Marche du retour », l’apaisement des tensions visait à ne pas entraver les négociations actuellement menées par l’Egypte en vue d’un allègement du blocus imposé à la bande de Gaza. Pour la première fois d’ailleurs, la venue d’une délégation égyptienne dans l’une des manifestations a été annoncée. Comme si le médiateur voulait vérifier du sérieux de l’engagement des factions palestiniennes à rétablir le calme.

Chronologie et chiffres clés