rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Territoires Palestiniens Israël

Publié le • Modifié le

A Gaza, le vendredi le plus calme depuis sept mois

media
Malgré quelques heurts, le bilan de la manifestation de ce 2 novembre à Gaza est le moins lourd depuis mars dernier. REUTERS/Mohammed Salem

Les rassemblements à la frontière entre Gaza et Israël ce vendredi 2 novembre ont été moins violents que les précédents : le ministère de la Santé de Gaza fait état d’un bilan d'une trentaine de blessés.


Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Comme toutes les semaines depuis maintenant sept mois, des milliers de Gazaouis se sont encore rassemblés ce vendredi le long de la barrière de séparation entre leur enclave et le territoire israélien. Le comité d’organisation de la « Grande Marche du retour » s’était engagé à ce que ces rassemblements se fassent dans le calme. Une promesse globalement tenue : ces protestations ont été les moins violentes depuis le début du mouvement le 30 mars dernier.

Quelques heurts ont éclaté, mais le bilan est le moins lourd de ces sept derniers mois. Contrairement aux précédents rassemblements où les manifestants entraient dans la zone tampon décrétée par Israël autour de la barrière de séparation, ils se sont cette fois-ci tenus davantage en retrait. Selon l’Agence France-Presse, des membres des forces de sécurité du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, les empêchaient de s’approcher.

Pour les organisateurs de cette « Marche du retour », l’apaisement des tensions visait à ne pas entraver les négociations actuellement menées par l’Egypte en vue d’un allègement du blocus imposé à la bande de Gaza. Pour la première fois d’ailleurs, la venue d’une délégation égyptienne dans l’une des manifestations a été annoncée. Comme si le médiateur voulait vérifier du sérieux de l’engagement des factions palestiniennes à rétablir le calme.

Chronologie et chiffres clés