rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Territoires Palestiniens ONU Gaza

Publié le • Modifié le

Bande de Gaza: le siège administratif de l'UNRWA bloqué par les employés

media
Des employés de l'UNRWA protestent contre les suppressions de postes de l'agence onusienne, suite au déficit de 200 millions de dollars, le 19 septembre 2018. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Malgré le sauvetage in extremis de l'UNRWA, les employés bloquent le quartier général de l'agence à Gaza. La semaine dernière, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies, l'agence pour les réfugiés palestiniens a récolté 118 millions de dollars de promesses de dons. Parmi les contributeurs, les pays du Golfe et l'Union européenne. De quoi donner une bouffée d'air frais à l'UNRWA qui traverse une crise historique depuis l'arrêt des financements américains, et une raison de plus pour les employés de l'agence de renoncer à la vague de suppression de postes annoncée cet été dans les Territoires palestiniens. En signe de protestation, ils bloquent depuis ce dimanche le siège administratif de l'UNRWA dans la bande de Gaza.


Avec notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic

Fermé jusqu'à nouvel ordre, le quartier général de l'UNRWA à Gaza est bloqué par ses employés. Les promesses de dons ont ramené le déficit de l'agence à 68 millions de dollars, et elle doit revenir immédiatement sur la suppression annoncée de 956 postes, estime Amal al-Batch, secrétaire générale adjointe du syndicat des employés de l'UNRWA : « Nous sommes très surpris que l'UNRWA continue à vouloir se séparer de ses employés. C'est une stratégie pour réduire les effectifs. Au début de l'année, le déficit de l'agence était encore plus important : 146 millions de dollars, et jamais à ce moment-là la direction n'a pensé à supprimer des postes. Nous espérons donc qu'ils reviennent sur cette décision. L'UNRWA est mandatée pour fournir des services et du travail aux réfugiés palestiniens et l'agence doit respecter ce mandat. »

L'UNRWA emploie 13 000 personnes dans la bande de Gaza alors que l'enclave palestinienne connaît l'un des taux de chômage les plus élevés au monde : 54% selon la Banque mondiale. Les employés de l'UNRWA sont appelés à faire grève mardi et mercredi.

Chronologie et chiffres clés