rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Yémen

Publié le • Modifié le

Yémen: entrée en vigueur d'un nouveau cessez-le-feu

media
Patrouille militaire dans le quartier Mansoura à Aden, le 30 mars 2016. REUTERS/Fawaz Salman

Le cessez-le-feu dans la guerre au Yémen entre en vigueur ce samedi à minuit, sous l’impulsion de l’ONU qui veut profiter de signes d’apaisement pour jeter les bases d’un règlement lors des prochains pourparlers de paix qui auront lieu dans dix jours à Koweït. La guerre a fait plus de 6 300 morts en un an, pour la moitié des civils, selon les Nations unies.


Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Depuis le début du conflit, en mars 2015, c’est le énième cessez-le-feu annoncé. Mais selon les experts, cette nouvelle trêve a plus de chances de tenir que les précédentes.

Ils appuient leur affirmation sur des signes précurseurs. Ces dernières semaines, une accalmie a été observée entre les Houthis et l’Arabie saoudite à la tête de la coalition de pays arabes.

D’autre part, les rebelles chiites et les Saoudiens ont échangé en mars dernier des prisonniers à la faveur de pourparlers inédits sur une trêve humanitaire à la frontière saoudo-yéménite près de Jizan. Au même moment, un ministre saoudien annonçait la présence d’une délégation de Houthis à Riyad, le porte-parole de ces derniers, Mohamed Abdessalem, faisait état le lendemain d’« un accord sur la poursuite de l’accalmie à la frontière et sur un arrêt des opérations militaires dans certaines provinces du Yémen ».

Autant de gestes qui laissent à penser que la résolution 2215 adoptée par le Conseil de sécurité il y a un an jour pour jour serait respectée. De bon augure pour les pourparlers de paix qui se tiendront le 18 avril prochain à Koweït.

Chronologie et chiffres clés