rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)

Hongrie Viktor Orban Immigration Migrations Internationales

Publié le • Modifié le

Législatives en Hongrie: rencontre avec Marcelo, originaire de Guinée-Bissau

media
Marcelo Cake Baly, Hongrois de Guinée-Bissau. © Anissa el-Jabri / RFI

« Je suis le seul rempart contre une vague de migrants qui menace de submerger le pays ». C'est en substance le message que répète Viktor Orban depuis des années et singulièrement dans cette campagne législative. Viktor Orban qui veut un 3e mandat consécutif dans cette Hongrie où 70% des citoyens- selon les sondages  se disent hostiles aux migrants, Marcelo Cake Baly y a pourtant fait sa vie. Originaire de Guinée-Bissau, ce Hongrois de 58 ans a même été héros d'un film.


Avec notre envoyée spéciale à Budapest,  Anissa el-Jabri

Uniforme bleu, chemise blanche sans un pli, Marcelo Cake Baly vient d'achever sa journée de travail. A 58 ans, cet ex-enfant-soldat, puis étudiant et économiste dans la Hongrie socialiste avant de ne trouver qu’un seul emploi de conducteur de tramway, répond posément aux questions. Habitué des interviews, ce père de deux enfants a joué dans un film salué par la presse nationale, il y a un an. « Le citoyen » raconte le combat d’un réfugié pour s'intégrer.

« Quand ma femme a vu le film, elle m'a dit " en fait, c'est toi-même que tu joues ". Grâce à ce rôle, j'ai réussi à me débarrasser de ma colère et de ma tristesse. J'ai pu montrer à tout le monde ce que c'est que d'être confronté au racisme et à la discrimination. Au tout début, ici, j'ai été bien accueilli, mais après 1989, la xénophobie a commencé à s'installer. Et la classe politique a bien compris qu'elle peut en profiter pour gagner des élections », raconte Marcelo Cake Baly.

Dans cette Hongrie travaillée par la peur et le ressentiment à l’égard des étrangers, Marcelo Cake Baly est pourtant en train de devenir un symbole positif : il a tourné il y a quelques mois une publicité pour une boisson hongroise.

(Re) lire : A Vienne, un ministre hongrois suscite un tollé en caricaturant l'immigration