rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Grève durant les fêtes: PCF et LFI dénoncent le «chantage» et le «choix du pourrissement» du gouvernement français
  • Diplomates chinois expulsés: Pékin dénonce une «faute» des États-Unis (ministère)
  • Réforme des retraites: «il ne faut pas politiser Noël», lance Éric Woerth (LR) sur LCI
  • Huile de palme: l'Indonésie porte plainte contre l'Union européenne devant l'OMC, dénonçant une politique «discriminatoire»
  • L'usine Lubrizol de Rouen a partiellement redémarré samedi 14 décembre (direction)
  • Liban: nouveau report des consultations pour désigner un Premier ministre (présidence)
  • Grève en France: plus de 620 km de bouchons en Ile-de-France ce lundi matin
  • Unionistes et républicains reprennent le dialogue ce lundi pour tenter de sortir l'Irlande du Nord du blocage politique
  • Le négociateur américain Stephen Biegun rejette tout ultimatum nord-coréen mais laisse la porte ouverte à de nouvelles négociations
  • Séisme aux Philippines: le bilan est monté à trois morts, à Mindanao, les recherches se poursuivent

Russie JO 2016 Sports Dopage

Publié le • Modifié le

Dopage: la Russie sera-t-elle aux JO?

media
Lille, le 15 juin 2016. Lors du match contre la Slovaquie, un supporter russe agite un drapeau «bienvenue au Mondial 2018» que la Russie aimerait organiser. FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Trois hooligans russes ont été condamnés à des peines de prison ferme en France, vingt autres expulsés vers la Russie. Contrairement à ce qui s'était passé la veille, les responsables russes ont eu des réactions très mesurées, cette fois. Une modération qui peut s'expliquer par une autre échéance concernant le sport russe. C'est en effet ce vendredi 17 juin que les instances internationales doivent décider si les athlètes russes participeront ou non aux Jeux olympiques de Rio. Moscou a appelé ce vendredi matin la Fédération internationale d'athlétisme à lever la suspension des athlètes russes.


Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

Les athlètes russes vont-ils être exclus des Jeux olympiques à cause des nombreuses affaires de dopage qui entachent le sport russe ? Cette éventualité n'est pas à exclure et l'on perçoit une véritable inquiétude chez les athlètes et chez les dirigeants russes.

Aussi les officiels multiplient-ils les signes de bonne volonté à l'égard des instances sportives internationales. Le ministre des Sports, Vitaly Moutko, affirme que la Russie a rempli les cent critères présentés par l'Agence mondiale antidopage. Selon le président du Comité olympique russe, tous ceux qui étaient liés de près ou de loin au dopage, athlètes, entraîneurs, médecins, ont été limogés.

La Russie voulait devenir un pays organisateur de grands évènements sportifs : championnat du monde d'athlétisme, Jeux olympiques, Mondial de football. Or cette affaire, mais aussi la violence des hooligans russes dans le football, met à mal cette ambition.

C'est pourquoi le président Poutine a déclaré qu'il fallait en tirer les leçons pour le Mondial 2018. On a aussi appris que la police russe avait collaboré de façon active pour permettre l'arrestation des hooligans russes. Et le représentant de la Russie auprès de l'Union européenne s'est déclaré favorable à un filtrage plus efficace des supporters.

Bref, sur tous les dossiers sportifs, Moscou veut faire preuve de bonne volonté. Car la Russie veut aller aux JO, et compte bien organiser le Mondial 2018

Chronologie et chiffres clés