rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Géorgie Justice Mikheïl Saakachvili

Publié le • Modifié le

Géorgie: mandat d'arrêt contre l'ancien président Saakachvili

media
L'ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili voit dans ce mandat d'arrêt une décision politique. REUTERS/David Mdzinarishvili

En Géorgie, les autorités ont délivré un mandat d'arrêt contre Mikheïl Saakachvili. L'ancien président, qui vit à l'étranger, est accusé d'avoir eu un recours excessif à la force lors des manifestations de novembre 2007 contre son pouvoir. Les partisans de l'ex-président dénoncent une décision politique.


Figure de proue de la « révolution des roses » de 2003, qui avait permis à la Géorgie de sortir du giron de Moscou, Mikheïl Saakachvili était apprécié dans les capitales occidentales. Il l’était en revanche de moins en moins dans son propre pays, en particulier à partir de 2007, lorsque des manifestations contre son pouvoir avaient été sévèrement réprimées. C'est principalement ce que lui reproche la justice géorgienne.

Son ancien ministre de la Défense et un ancien procureur général, qui vivent comme lui à l'étranger, font également l'objet de mandats d'arrêt. Plusieurs dizaines d'anciens responsables et fonctionnaires ont été arrêtés depuis l'alternance politique de 2012. Saakachvili y voit la preuve d'une politisation de la justice, qu'il impute à l'ancien Premier ministre, l'homme d'affaires Bidzina Ivanichvili, qui reste le chef de la coalition au pouvoir à Tbilissi.

Il y a quelques jours à Bruxelles, le haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère Catherine Ashton avait pris acte avec « inquiétude » de l'inculpation de Saakachvili. Deux jours plus tôt, Washington avait protesté pour la même raison. Mikheïl Saakachvili vient d'annoncer depuis New York qu'il n'a pas l'intention de demander l'asile politique.