rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
Le coq chante
rss itunes deezer

La synécoculture à Komsilga, au Burkina Faso

Par Sayouba Traoré

L’agriculture synécologique (ou synécoculture) est une méthode de culture en plein champ, sans travail du sol, sans fertilisant, sans pesticides, et en n’apportant rien d’autre. On utilise au mieux les caractéristiques de chaque plante, et en construisant et contrôlant l’écosystème.

 

Cette synécoculture a été mise en application avec 170 espèces dans 300 m2 au sein d’une petite ferme japonaise. Et après, il a fallu de nombreux réglages. En somme, c’est une méthode de culture alternative, qui utilise les propriétés des éléments de la nature.

Par exemple, on sait que les légumineuses ont la capacité de production de biomasse de très haute qualité, sans nécessiter d’apport d’azote. Le second avantage est l’aptitude à fixer de l’azote, ce qui permet de soutenir leur croissance, ainsi que celle des autres plantes des pâturages. La plante ne fixe pas l’azote directement, mais elle s’associe à des bactéries Rhizobium qui vivent dans de petites structures appelées nodules sur les racines des légumineuses. Ces bactéries vont prendre l’azote gazeux de l’air dans le sol, et le transformer afin qu’il puisse être utilisé par la plante.

La Confédération des Fédérations Nationales de la Filière Bétail Viande de l’Afrique de l’Ouest

Le tourisme, un outil pour le développement et la lutte contre la pauvreté

La lutte contre la chenille légionnaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest

La coopérative des maraîchers et planteurs de la commune de Mandè, au Mali

La coopérative des maraîchers et planteurs de la commune de Mandè, au Mali