rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
  • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
  • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»
  • Culture: l'actrice Anna Karina est morte d'un cancer à 79 ans (agent à l'AFP)
Internationales
rss itunes deezer

Marguerite Barankitse

Par Sophie Malibeaux

Marguerite Barankitse est l’invitée d’Internationales.

Octobre 1993 au Burundi, en pleine guerre civile, Maggy Barankitse assiste au massacre de 72 personnes dans sa ville natale de Ruyigi, et sauve 25 enfants de ces tueries interethniques. Elle décide alors de fonder la Maison Shalom pour aider les enfants indépendamment de leurs origines ethniques. Elle parvient ensuite à créer un vaste complexe d’écoles, hôpitaux, cinéma et autres installations visant à réhabiliter les victimes. Ils seront des dizaines de milliers à pouvoir y trouver refuge. Mais, en 2015, tous ces efforts sont réduits à néant. La crise politique au Burundi la contraint à l’exil.

Réfugiée au Rwanda, elle reprend ses activités. Menacée de mort et poursuivie par le régime Nkurunziza, elle témoigne des dérives du président burundais contre son propre peuple, et dénonce la faiblesse des réactions en Afrique et à l’international.

Marguerite Barankitse répond aux questions de Sophie Malibeaux (RFI), Marilyne Baumard (le journal Le Monde) et Françoise Joly (TV5-Monde).

Didier Leschi, directeur général de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration

Hala Wardé, architecte franco-libanaise, élève puis partenaire de Jean Nouvel

Adama Dieng, conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour la prévention des génocides

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, et de la lutte contre les discriminations

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT

Franziska Brantner, députée au Bundestag, membre du parti allemand les Verts