rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Côte d’Ivoire: «la corruption dans le pays a engendré l’émigration clandestine»

Par Bineta Diagne

Journée spéciale migrants sur les antennes de RFI, ce jeudi 7 décembre 2017 : Daloa, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire, est la troisième ville la plus importante du pays. C’est un carrefour agricole où on y cultive du café, du cacao, du riz et malgré toutes ces ressources, cette ville ne parvient pas à retenir une jeunesse qui rêve de gagner sa vie en Europe. Daloa, c'est aussi le point de départ des Ivoiriens qui émigrent vers l'Europe. Comment expliquer ce phénomène massif ? Comment les réseaux de passeurs sont-ils organisés ? On en parle avec Mamadou Soro, un enseignant qui dirige l'Union de la jeunesse communale de Daloa.

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»

Burundi: «L’ampleur de la répression est supérieure à ce que l’on a pu documenter»

Crise alimentaire au Burkina: «Il faut renforcer les moyens de production»

Le port de Berbera, source de tension entre Mogadiscio et les Emirats arabes unis

Algérie: affaire des femmes lynchées à Hassi Messaoud, Fatiha Maamoura se souvient

RDC: «Le CLC appelle à l'assainissement de l'environnement pré-électoral»

Richard Moncrieff: «On ne croit pas qu'il faut rejeter l'utilisation des machines à voter»

VIH: peu de médecins pour faire face à l'épidémie en Afrique, selon le Dr. Sylla

Winnie Mandela: Denis Goldberg souligne «sa grandeur, malgré ses faiblesses»

Mort de Winnie Mandela: « Ce qui va rester, c’est sa lutte, c’est son combat»

Mali/Sophie Pétronin: «Il faut que ma mère puisse savoir où elle en est»

Afrique du Sud/France: «Pourquoi Dulcie September a été tuée et qui l’a tuée?»

Ethiopie: «Avec l’élection d’Abiy Ahmed le pouvoir reconnaît le rôle des Oromo»

Angola: six mois après l’investiture de Lourenço, quelle liberté pour la presse?