rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon: un mobile toujours flou

Par Marie-Pierre Olphand

Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont journaliste et Claude Verlon technicien de reportage, en mission à Kidal sont enlevés et assassinés peu après par leurs ravisseurs à une douzaine de kilomètres de Kidal. Une enquête est ouverte au Mali et en France. En France, le juge Jean-Marc Herbaut a succédé il y a deux ans au juge Marc Trévidic. Si au vu des dernières déclassifications - de documents classés secrets défense -, au printemps, la chronologie des faits est mieux connue, beaucoup de zones d'ombres et d'interrogations demeurent toujours. Pour en parler, Marie-Pierre Olphand reçoit Me Valérie Courtois l'avocate de la mère de Ghislaine Dupont, Marie-Solange Poinsot.

« La zone d'ombre qui intéresse principalement les parties civiles, c'est le mobile. Ça, ça reste flou. On pourrait dire, à la limite, qu'il y a quelques noms qui ressortent qui permettraient de savoir qui est à l'origine et qui a exécuté, qui a enlevé... mais la zone d'ombre concerne surtout le mobile. »

Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

Alexandra Bilak, directrice de l’IDMC: «Le déplacement interne a un impact humain»

Alhadji B.Nouhou: «Les Africains ne font que suivre l'opinion majoritaire de certains États Arabes»

Mali: «La protection des personnes atteintes d’albinisme doit être renforcée»

Conflit dans le Kasaï: le cri d'alarme de l'Unicef sur la situation des enfants

Côte d'Ivoire: crise postélectorale de 2011, des ONG dénoncent le projet d'amnistie

Nord du Mali: les alliances de Barkhane «contre-productives», pour André Marty

Burundi: «Large campagne d’intimidation pour ceux qui sont contre le référendum»

Mali: «Trois groupes armés locaux se retrouvent à l’intersection de combats»

«J’ai dit au président Kabila que j’étais inquiète du niveau de violence en RDC»

Opposition en Angola: «tout le monde est surpris par la vitesse du changement»

«La SADC a toujours choisi les crises dans lesquelles elle voulait s'impliquer»

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»