rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Donald Trump Etats-Unis Chine Commerce et Echanges OMC Corée du Nord

Publié le • Modifié le

Commerce avec la Chine: Donald Trump lance un pavé dans la mare

media
Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, à Palm Beach le 7 avril 2017. Reuters/路透社

Donald Trump fait à nouveau peser la menace d’une guerre commerciale avec la Chine. Lundi 14 août 2017, il compte augmenter la pression sur Pékin en s'attaquant au dossier de la propriété intellectuelle, alors même que la crise nord-coréenne complique les relations entre Pékin et Washington.


Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

Le président américain va demander, dans un mémorandum, d'étudier s'il y a lieu d'ouvrir une enquête sur les transferts de propriété intellectuelle imposés par les autorités chinoises aux entreprises américaines. Une pierre dans le jardin de Pékin, où la réaction ne s'est pas fait attendre.

Deux gants de boxe en cuir rouge, avec le drapeau chinois planté dans le poing gauche et le drapeau américain dans celui de droite ; c’est avec ce photomontage que le très officiel Quotidien du Peuple réagit à la menace américaine.

Le message : ne badinez pas avec Pékin, car dans une guerre commerciale, la Chine est prête à aller au combat. Le ministère du Commerce a fait savoir que les Etats-Unis feraient mieux de se soumettre aux procédures de l’Organisation mondiale du commerce.

Un contexte qui n'a rien d'anodin

Lorsque la Chine a rejoint l’OMC, en 2001, elle avait en effet obtenu le droit de limiter l’accès des entreprises étrangères à des secteurs-clés comme l’automobile ou les télécommunications. Seul moyen de s’implanter en Chine : passer par des joint-ventures avec des sociétés d’Etat qui, du coup, ont pu profiter du savoir-faire occidental.

Depuis 20 ans, les Américains enquêtent sur nos entreprises, se moque un expert dans le quotidien officiel China Daily. Mais cela n’a pas empêché l’économie chinoise de se développer, fait remarquer ce dernier.

L’annonce américaine n’est pas une surprise pour Pékin. En revanche, elle arrive à un moment très sensible, en pleine crise nord-coréenne et alors que Donald Trump cherche par tous les moyens à forcer Pékin de « faire plus » pour raisonner son allié, le régime de Pyongyang.

Chronologie et chiffres clés