rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Réseaux sociaux Entreprises Internet Commerce et distribution Emploi et Travail GAFA

Publié le • Modifié le

Amazon mobilise ses salariés sur Twitter pour changer son image

media
Les «ambassadeurs» du géant du commerce en ligne Amazon tweetent des louanges sur les conditions de travail dans l'entreprise. REUTERS/Pascal Rossignol/File Photo

De nombreux tweets d’employés d’Amazon considérés par l’entreprise comme des « ambassadeurs » sont apparus depuis plus d'un an. Tous élogieux, ils servent à changer l’image du géant du commerce en ligne, souvent attaqué sur Twitter, notamment à cause de ses conditions de travail.


Ce sont des comptes d’employés américains, italiens, polonais, anglais, allemands ou français. Ils se présentent tous de la même façon : un prénom suivi de la mention « ambassadeur FC pour Fulfillment Center » (les entrepôts d’Amazon) et l’émoji d’un petit carton.

Et tous font peu ou prou la même chose, chanter les louanges des conditions de travail d’Amazon avec force points d’exclamation et smileys souriants, et sans beaucoup de nuance, à tel point que certains internautes les ont d’abord suspectés d’être des robots.

►À lire aussi : « Déprime Day », grève chez Amazon contre les conditions de travail

Découverts il y a un an, ils ont tous un même but : défendre l’entreprise Amazon, souvent attaquée sur les réseaux sociaux pour ses mauvaises conditions de travail.

Sur les comptes des ambassadeurs français, on peut voir des tweets évoquant l’enrichissement personnel d’être employé dans les entrepôts Amazon : « Mon expérience chez Amazon est pleine de découvertes au quotidien », assure un ambassadeur nommé Cyril.

Une certaine Magdalena écrit : « Certaines personnes réussissent, car elles sont déterminées tout comme moi, mais Amazon y contribue beaucoup grâce aux "career choice". Fière d’être Amazonienne. »

Attaques envers les syndicats

Les Ambassadeurs mettent aussi en avant les animations proposées par Amazon : comme un karaoké au déjeuner, une incitation à se déguiser sur le lieu de travail ou encore la diffusion de musique sur le parking.

À lire ces tweets, Amazon ressemblerait à un club de vacances, quand les syndicats français évoquent plutôt un management infantilisant. Des syndicats qui sont d’ailleurs parfois la cible de ces « ambassadeurs d’Amazon ».

À l’image par exemple d’une certaine Janet, qui a elle défendu les tarifs horaires d’Amazon, souvent pointés du doigt en assurant notamment « les syndicats sont des voleurs ».

Des tweets en échange de cartes cadeaux

D’après le témoignage de Chris Grantham, ancien employé d’Amazon qui a été ambassadeur, les employés qui proposent de tweeter de manière positive sur leurs conditions de travail obtiennent à terme une carte cadeau : un déjeuner, ou encore un jour de congé payé à prendre dans les trois semaines.

C’est toujours selon son témoignage une activité sur la base du volontariat, qui permet d’échapper aux tâches les plus pénibles pendant quelques heures par semaine.

On voit bien avec ces ambassadeurs qu’Amazon valorise les posts sur les réseaux de ses employés qu’elle juge positifs pour son image, mais elle a pu aussi punir des employés pour leurs posts sur les réseaux sociaux.

Cela s’est notamment vu en France avec des employés licenciés pour avoir exprimé sur leur pages Facebook personnelles leur soutien au mouvement des « gilets jaunes » qui projetaient de bloquer l’usine Amazon.

►À lire aussi : Amazon va répercuter la taxe «Gafa» sur ses vendeurs français

Une décision qui avait choqué l’opinion publique et s’était ajoutée à d’autres scandales qui ternissent l’image du géant, mais qui restent sans impact pour l’instant sur sa réussite économique : le PDG de l’entreprise Jeff Bezos reste l’homme le plus riche du monde et les profits d’Amazon ont augmenté de 42% en un an.