rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Paris Internet Réseaux sociaux Faune Santé et Médecine Pollution

Publié le • Modifié le

Le 17e arrondissement de Paris lance une chasse aux rats 2.0

media
Capture d’écran du site signalerunrat.paris, qui ne fonctionne que dans le XVIIe arrondissement de la capitale. Chaque pictogramme de rat correspond au signalement d’un habitant du quartier. signalerunrat.paris

Face aux rongeurs qui envahissent son quartier, le maire du XVIIe arrondissement de Paris veut les géolocaliser. Il vient de lancer une carte interactive sur le site signalerunrat.paris afin de permettre aux habitants d’avertir les services municipaux de la présence des rats. Il espère alerter la mairie de Paris sur ce problème.


Le 17ème arrondissement de Paris envahi par les rats: voilà ce que découvre l’internaute qui visite le site. Sur la carte interactive, une centaine de rongeurs miniatures apparaissent à l’écran. Pour les signaler, les riverains se connectent sur la plateforme, entrent l’adresse où ils ont aperçu la bête, et peuvent ajouter un commentaire.

Il est aussi possible de préciser si le rat est vivant ou mort. Dans ce dernier cas, les services municipaux viendront retirer le corps du rongeur comme l’explique le maire du 17ème arrondissement Geoffroy Boulard (LR droite) : « Je transmets la localisation des rats de manière à ce que les services municipaux aillent ramasser et fassent un retour pour que la carte s’actualise. Nous avons aussi la possibilité de mettre des pictogrammes comme une pelle pour montrer que les rats ont été ramassés ».

La crédibilité des témoignages est vérifiée grâce à une adresse mail. Et l’opération ne coûte pas grand-chose selon le maire : il faut payer l’hébergement du site, ainsi que le collaborateur chargé de le faire fonctionner. Trois jours après le lancement du site, la mairie compte plus de 1 000 signalements dans le quartier et près de 16 000 connexions sur le site signalerunrat.paris.

«Faire bouger» la mairie de Paris

Le 17e arrondissement est particulièrement pris d’assaut par les rongeurs qui profitent notamment des espaces verts. Mais toute la capitale est infestée. Avec cette initiative, Geoffroy Boulard entend alerter la mairie de Paris, la seule à disposer des compétences de dératisation : « Ce n’est pas juste de la communication. L’enjeu, c’est de faire bouger les services de la Ville de Paris. »

L’Hôtel de ville, lui, affirme communiquer régulièrement avec les maires d’arrondissements. La capitale a d’ailleurs sa propre application pour signaler toute anomalie dans l’espace public : dansmarue. Pour Anne Souyris, adjointe à la Santé, la carte mise en place par Geoffroy Boulard n’est qu’un « gadget ». Elle assure que tout est fait pour débarrasser Paris de ses rats : « Depuis 2016, on a d’abord mis un budget d’un million et demi d’euros pour lancer le programme, on a rajouté un million de plus et on a créé douze postes pour tout coordonner. Donc nous n’avons pas lésiné sur les moyens. »

Sur le terrain, la mairie de Paris teste aussi de nouvelles techniques, comme des bacs à alcool pour attirer les rongeurs et les étourdir. Face aux critiques des Parisiens excédés, la capitale continue d’innover dans sa guerre contre les rats.

Mahaut de Butler