rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Internet Facebook Réseaux sociaux Nouvelles technologies

Publié le • Modifié le

«Conclure» grâce à Facebook: le virage amoureux du géant des réseaux sociaux

media
Mark Zuckerberg, lors de sa conférence annuelle F8 de San Jose, en Californie, le 1er mai 2018. REUTERS/Stephen Lam

Facebook va bientôt officiellement devenir un site de rencontres. L'annonce a été faite le 1er mai par Mark Zuckerberg lors de son intervention à la conférence « F8 » des développeurs à San José, près de San Francisco en Californie. Pour vous présenter votre âme sœur, le réseau social vous demandera de créer un profil parallèle pour ne pas exploiter toutes vos données.


De notre correspondant à San FranciscoEric de Salve

De l'aveu de ses dirigeants, faire de Facebook un outil de drague était un objectif dès l'origine lorsqu'il ne s'agissait encore que de mettre en relation les étudiants d'Harvard. Le principe de la nouvelle fonction de rencontre baptisée « Dating » est simple : avec un nouveau bouton les utilisateurs vont pouvoir créer un second profil uniquement consacré aux rencontres amoureuses.

Ce profil sera mis en relation avec des partenaires potentiels, sélectionnés par les algorithmes de Facebook en fonction des centres d'intérêt identifiés par les groupes et les pages auxquelles il est abonné.

Mais attention sur Facebook, pas sérieux s'abstenir, la nouvelle fonctionnalité doit « construire des relations authentiques et durables, pas seulement des plans d'un soir », prévient Mark Zuckerberg.

Et de promettre aussi de protéger les données privées après le scandale Cambridge Analytica. Les possibilités sont infinies, selon le PDG de Facebook car sur les 2 milliards d'utilisateurs revendiqués, 200 millions se présenteraient comme célibataires. De plus, un mariage sur trois aux Etats-Unis serait le fruit d'une rencontre sur son réseau social.

Facebook marche donc sur les platebandes de Tinder, célèbre application de rencontres. L'action de Match Group, son propriétaire, a chuté de 22% à WallStreet dès l'annonce de l'arrivée de Facebook sur le marché des sites de rencontre.