rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Internet Réseaux sociaux Nouvelles technologies

Publié le • Modifié le

Mozilla fait le check-up du web et publie le bulletin de santé d’Internet

media
La fondation Mozilla a publié le bulletin de santé d'Internet. NICOLAS ASFOURI / AFP

Censure, harcèlement, fakenews, sécurité des objets connectés, surveillance des internautes et inégalité d’accès à la Toile, la fondation Mozilla, plus connue pour avoir développé le navigateur web Firefox, vient de publier la première édition complète de son « bulletin de santé d'internet ». 


Notre web serait bel et bien en souffrance selon le rapport de Mozilla disponible sur un site dédié en anglais, en français, en espagnol et en allemand. L'étude regroupe les contributions de nombreux acteurs de la Toile, principalement des membres de la communauté Mozilla, mais aussi des chercheurs et des activistes des droits numériques du monde entier. Cinq grandes catégories ont émergé de ce travail collectif d’ausculation du net, « vie privée et sécurité, ouverture, inclusion numérique, éducation au web et décentralisation ».

Les thèmes abordés rassemblent des témoignages, des récits, des analyses et des études scientifiques, sous forme de textes, de podcasts ou encore de vidéo. « Ce bulletin de santé d'Internet s’intéresse à la dimension humaine, de l’accès et de l’utilisation du réseau des réseaux », précise Sylvestre Ledru, responsable du bureau français de Mozilla. « Mozilla a une mission qui est de conserver Internet comme une ressource globale et accessible à tous. D’un côté, on voit que son accès se démocratise, toute la protection des données via le chiffrement s’améliore, de plus en plus de connexions sont sécurisées. Pour ça, on est content. Après, d'un autre côté, ce qui nous rend tristes, c’est qu’il y a plus de censure dans les pays. Il y eu plus 104 coupures d’Internet l’an dernier. »

20% d’Africains connectés

Un des chapitres du bulletin de santé d'Internet est consacré aux failles de sécurité des objets connectés au web comme le piratage des caméras de surveillance qui scrutent et analysent en permanence tous nos faits et gestes, par exemple. Sans surprise, le rapport de la fondation épingle la Chine, la Russie, le Brésil, l'Egypte, la Turquie, l'Iran ou encore l’Inde qui exercent systématiquement un contrôle implacable sur les activités en ligne de leurs internautes.

A cette censure des réseaux, s’ajoutent les inégalités flagrantes de la couverture numérique dans le monde. Ainsi 20% des Africains qui résident sur le continent, bénéficient actuellement d’un accès à internet, malgré le déploiement ultra rapide des mobiles. Enfin, les grandes firmes technologiques, en conditionnant notre façon de surfer, influencent nos opinons et nos choix de société, dénonce le « bulletin de santé d'Internet » de la fondation Mozilla.