rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Intempéries: Swiss Re estime à 95 milliards de dollars les pertes assurées pour les ouragans dans les Caraïbes et les séismes au Mexique
  • Pérou: le congrès péruvien autorise à une large majorité l'utilisation du cannabis à fin thérapeutique

Réseaux sociaux twitter Internet Etats-Unis

Publié le • Modifié le

Twitter fait sa révolution en passant à 280 caractères maximum

media
Plus de 10 ans après sa naissance, Twitter tente de se relancer en doublant la longueur de ses messages. REUTERS/Kacper Pempel

C’est une petite révolution pour les utilisateurs de Twitter. Ils pourrait bientôt avoir deux fois plus d’espace pour écrire leurs mini messages. Le réseau social américain a en effet annoncé qu'il testait le doublement du nombre maximum de caractères pour chaque tweet, qui passerait ainsi de 140 à 280.


De notre correspondant à San Francisco,

Pour le moment, l’allongement des tweets ne concerne qu’un petit nombre d’utilisateurs choisis au hasard. Dès l’annonce du PDG du groupe Jack Dorsey, les utilisateurs du réseau social n'ont pas manqué de tourner en dérision cette mesure, imaginant les scénarios les plus improbables.

Notamment au sujet du président américain, ouvertement accro à Twitter. « Trump a quasiment déclenché une guerre nucléaire avec 140 caractères, alors avec 280, nous sommes tous morts d’ici Noël », lance un twittos.

Même le très sérieux magazine Newsweek y est allé de sa boutade en tweetant : « S’il vous plait, que personne ne dise à Donald Trump que la limite est passée à 280 ! » Le vice-président de Twitter a donc tenté de rassurer, du moins momentanément, en annonçant que Donald Trump ne faisait pas partie du groupe testé.

Relance

Plus sérieusement, avec l’allongement des tweets, Twitter espère se relancer, car le réseau social connait de grandes difficultés financières. Elle a beau être utilisé par 330 millions de personnes, parmi lesquels tous les puissants de la planète - politiques, stars, journalistes, et même le pape François -, l’entreprise californienne ne parvient pas à se monétiser.

Twitter n'a pas réussi à trouver d'équilibre grâce la publicité comme le font ses concurrents Facebook ou Instagram. Et contrairement à ses rivaux, son volume d’utilisateurs est en stagnation. Conséquence, la firme perd beaucoup d’argent : 116 millions de dollars rien qu’au second trimestre 2017.

Après l’annonce de l’allongement des tweets, l'action du groupe a légèrement grimpé de 1,27 point à Wall Street, passant à 16,80 dollars. Mais cette cotation était de 64 dollars au moment de son entrée en bourse fin 2013. Twitter n'a donc pas encore trouvé la solution pour devenir rentable et tourner le dos aux difficultés financières.

Chronologie et chiffres clés