rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Technologies Nouvelles technologies Réfugiés

Publié le • Modifié le

La technologie au service des réfugiés

media
Le camp de réfugiés internet anglophone de la Silicon Mountain. Twitter / Rebecca Enonchong

Viva Technology, le nouveau grand raout de l’innovation qui avait lieu à Paris du 15 au 17 juin, n’était heureusement pas qu’une grande vitrine à multinationales. L'une des conférences du salon présentait cinq initiatives tech qui se sont données comme objectif d’améliorer le sort des réfugiés.


« Beaucoup de gens sont surpris de voir des réfugiés avec des téléphones mobiles, mais ce n’est pas étonnant, car la résistance de quelqu’un est bien plus forte lorsqu’il a des contacts avec sa famille », commence Joséphine Goube, PDG de Techfugees, une start-up qui rassemble le monde de la technologie pour trouver des solutions pour les réfugiés. Dans cette conférence qu’elle anime en ce vendredi matin à Viva Technology, elle présente trois intervenants ayant participé ou même créé des initiatives technologiques qui travaillent à améliorer la vie des réfugiés.

MeshPoint

Comment garder contact avec sa famille, avec le monde quand la connexion internet est très mauvaise ? MeshPoint tente de résoudre ce problème en proposant un routeur wifi dont le logiciel et le code source sont en licence libre et conçu pour les zones dévastées et pour être utilisé en extérieur. Créé au début de la crise de réfugiés syriens vers l’est de la Croatie, « MeshPoint est utilisé dans les camps de réfugiés croates et a servi à un demi-million de gens, nous leur permettons de se connecter à leurs amis et leurs familles », raconte Valent Turkovic, l’inventeur de MeshPoint, en visioconférence à Viva Technology. « Comme c’est une technologie très intelligente et facile, vous n’avez pas besoin d’attendre l’arrivée de techniciens formés pour déployer un hotspot MeshPoint, ce qui pourrait prendre des semaines, voire des mois. Notre mission est de permettre des organisations humanitaires comme Techfugees, l’Unicef, la Croix-Rouge d’installer eux-mêmes ces hotspots. »

Valent Turkovic, inventeur de Meshpoint, présente son routeur au prince Charles après avoir gagné le prix de l’innovation sociale, décerné par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Meshpoint

Refugee First Response Center

« Harald Neidhardt, tu viens d’Hambourg, en Allemagne, et tu as créé un moyen pour les réfugiés à avoir accès à des soins », introduit Josephine Goube, animatrice de la conférence. En fait, Harald Neidhardt et sa start-up MLOVE a créé, en partenariat avec l’entreprise américaine d’informatique Cisco, le Refugees First Response Center (ou « Centre de premiers soins pour les réfugiés »), une clinique conçue dans un conteneur de bateau à destination des camps de réfugiés en Allemagne, qui sont si nombreux qu’il n’y a pas assez de place pour eux dans les centres de soins traditionnels. « L’atout principal est que nous avons un moniteur grâce auquel nous et nos partenaires pouvons intervenir dans cinquante langues en deux minutes et le docteur sur place peut ainsi procéder rapidement à une procédure de soin ordinaire, explique l’entrepreneur allemand. Grâce à des donateurs, nous avons construit dix conteneurs, dans lesquels nous avons réalisé plus de 25 000 diagnostics. Récemment, nous avons pu emmener un conteneur en Grèce et un au Liban, dans la plaine de la Bekka. »

ReBootKamp

« Devenez ingénieur informatique et trouvez un job en quatre mois ! », tel est le slogan de ReBootKamp, un camp d’entraînement au métier d’ingénieur installé en Jordanie à destination de réfugiés, mais pas uniquement. Il s’agit d’une extension d’une école de programmation de la Silicon Valley, Hack Reactor. « J’ai un ami qui a fait un cursus en littérature anglaise   donc rien à voir avec l’informatique   et qui a trouvé un travail dans une grande entreprise comme ingénieur informatique après RBK », assure avec enthousiasme Fatema Hammami en direct de Jordanie. Elle-même diplômée en informatique, cette réfugiée syrienne installée en Jordanie témoigne être sortie d’une longue période de chômage après ses quatre mois au ReBootKamp. Elle a gagné un prix lors d’un hackathon organisé par Techfugees en créant une application de prévention des fuites d’eau dans les zones de crise, qu’elle développe aujourd’hui avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

InfoMigrants

L’information est aussi un enjeu-clé pour les réfugiés. C’est pourquoi France Médias Monde participe, via RFI, France 24 et MCD, au projet InfoMigrants.net, un site collaboratif d’information vérifiée sur les migrants en français, anglais et arabe. Le service de radio-télévision allemand Deutsche Welle et l’agence italienne ANSA participent également à ce projet, et la plateforme Open University en est partenaire. Le site est co-financé avec l’Union européenne.

France Médias Monde (RFI, France 24), l'allemand Deutsche Welle et l'agence de presse italienne Ansa lancent InfoMigrants, un site d'informations en trois langues à destination des migrants. RFI/Anne Bernas