rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Espagne: réquisitoire du président du Parlement européen contre «ceux qui sèment la discorde»

Football Réseaux sociaux

Publié le • Modifié le

Grâce à Twitter, des supporters de Dortmund accueillent les Monégasques

media
Dans le stade, le désarroi des supporters des deux équipes après l'annonce des explosions du bus de Dortmund. Reuters/Ralph Orlowski Livepic

Mardi soir, le bus du Borussia Dortmund, club de football allemand qui doit affronter l’AS Monaco en quart de finales de la Ligue des champions, est touché par une attaque présumée terroriste. Très vite, les supporters du club allemand s’organisent pour accueillir des fans monégasques grâce au hashtag #bedforawayfans afin qu’ils puissent rester pour le match reporté à ce mercredi, à 18h45.


Il est environ 19h15 lorsque trois explosions retentissent du bus amenant l’équipe de football du Borussia Dortmund vers l’Iduna Park, son stade. A 21h, les Allemands doivent disputer un quart de finales aller de Ligue des champions contre l’AS Monaco. Envoyée avec une lettre de revendication, cette attaque terroriste présumée -les enquêteurs explorent plusieurs pistes- a touché un policier ainsi que le défenseur espagnol Marc Barta. Très vite placés en sécurité, les joueurs du Borussia ne rejoindront pas la pelouse ce mardi soir.

Un bel élan de solidarité sur Twitter

Dans le stade, les supporters déjà présents sont progressivement mis au courant des faits et apprennent avec stupeur que le match doit être reporté au lendemain. Il faut donc que les Monégasques qui veulent y assister se débrouillent pour rester dans la ville allemande un jour de plus… S’en suit un bel élan de solidarité sur Twitter lancé par les fans de l’équipe de Dortmund autour du hashtag #bedforawayfans qui rassemblait près de 130 000 tweets postés par plus de 90 000 utilisateurs à 11h ce mercredi matin, selon Visibrain.