rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • France: Patrick Balkany, hospitalisé, ne sera pas présent à son procès en appel pour fraude fiscale, lundi après-midi
  • Grève durant les fêtes: PCF et LFI dénoncent le «chantage» et le «choix du pourrissement» du gouvernement français
  • Diplomates chinois expulsés: Pékin dénonce une «faute» des États-Unis (ministère)
  • Réforme des retraites: «il ne faut pas politiser Noël», lance Éric Woerth (LR) sur LCI
  • Huile de palme: l'Indonésie porte plainte contre l'Union européenne devant l'OMC, dénonçant une politique «discriminatoire»
  • L'usine Lubrizol de Rouen a partiellement redémarré samedi 14 décembre (direction)
  • Liban: nouveau report des consultations pour désigner un Premier ministre (présidence)
  • Grève en France: plus de 620 km de bouchons en Ile-de-France ce lundi matin
  • Unionistes et républicains reprennent le dialogue ce lundi pour tenter de sortir l'Irlande du Nord du blocage politique
  • Le négociateur américain Stephen Biegun rejette tout ultimatum nord-coréen mais laisse la porte ouverte à de nouvelles négociations
  • Séisme aux Philippines: le bilan est monté à trois morts, à Mindanao, les recherches se poursuivent

Euro 2020 Football Sports France

Publié le • Modifié le

Euro 2020-Tirage: les Bleus vont savoir...

media
Le onze de départ de l'équipe de France, lors de sa demi-finale victorieuse contre la Belgique, le 10 juillet 2018. PAUL ELLIS / AFP

Le tirage au sort de l'Euro 2020 prévu samedi à Bucarest en Roumanie répond à des contraintes sportives, diplomatiques et géographiques qui amoindrissent en grand partie le suspense. L’équipe de France peut s'attendre tout de même à du lourd.


Le sort du tirage est en partie jeté. Les raisons sont d'abord d'ordre géographiques et organisationnelles. Un pays qualifié, qui fait également partie des 12 organisateurs, doit jouer dans le groupe où figure sa ville-hôte. L'Italie par exemple est assurée d'être dans la poule A, celle de Rome.

A cela s’ajoute une contrainte géopolitique: la Russie et l'Ukraine ne peuvent être placées dans le même groupe.

Conséquence, ce mixte de contraintes accouche d'un groupe presque complet: le B, celui de la Belgique. Les Diables rouges affronteront la Russie à Saint Petesbourg, le Danemark à Copenhague et soit la Finlande ou le Pays de Galles. « Une sorte de falsification de la compétition » peste le Belge Kévin De Bruyne.

Tirage…incomplet

« Une situation cocasse », pour le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps. Les Bleus, membres du chapeau 2, tout comme la Croatie, finaliste du Mondial, affronteront quoi qu'il arrive un gros issu du chapeau 1: l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne ou l'Angleterre. Voire même deux gros si le Portugal, tenant du titre est tiré du chapeau 3. Un groupe très costaud avec Angleterre, France et Portugal est donc envisageable.

Mais quoi qu'il arrive ce samedi le tirage ne sera pas complet. Des barrages restent à jouer fin mars pour déterminer les 4 derniers qualifiés.

Chronologie et chiffres clés