rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Israël: les partis arabes soutiennent Gantz pour le poste de Premier ministre

Coupe du monde féminine 2019 États-Unis Football Football féminin Pays-Bas

Publié le • Modifié le

Mondial 2019: les Pays-Bas ou le syndrome Poulidor

media
Les joueuses des Pays-Bas, abattues après leur défaite en finale de la Coupe du monde 2019. REUTERS/Bernadett Szabo

L’équipe féminine des Pays-Bas a échoué en finale de la Coupe du monde face aux États-Unis. Une habitude malheureusement tenace dans le football néerlandais qui court toujours après un titre mondial.


De notre envoyé spécial à Lyon,

La malédiction continue pour les équipes de football des Pays-Bas. Après trois défaites des hommes en finale de Coupe du monde (1974, 1978 et 2010), c’est au tour des femmes de connaître la désillusion de voir ses rêves s’envoler sur la dernière marche. Les joueuses des Pays-Bas ont en effet craqué face aux États-Unis lors de leur première finale mondiale, ce dimanche 7 juillet à Lyon (défaite 2-1).

Le parallèle avec les hommes va même plus loin : les deux sélections ont eu plus de réussite au niveau européen, les hommes remportant le titre en 1988 quand les femmes s’imposaient en 2017. C’est même à l’occasion du dernier Euro, disputé à domicile, que les Pays-Bas se sont fait un nom dans le football féminin. Avant cette victoire, leur plus grand exploit avait été de disputer les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2015, la première à laquelle participait la sélection féminine.

Cette montée en puissance soudaine amène d’ailleurs les joueuses à une certaine modestie. Pour preuve, contrairement aux joueurs des Pays-Bas qui avaient défilé sur les canaux d’Amsterdam après leur défaite en finale face à l’Espagne en 2010, elles ont d’ores et déjà annoncé qu’elles ne s’adonneraient pas à pareille célébration. Une façon, sans doute, de dire qu’elles, au moins, ne se satisfont pas d’une deuxième place !

► Retrouvez le calendrier et les résultats de la Coupe du monde

Infographie CDM féminine 2019 chiffres généraux RFI
Chronologie et chiffres clés