rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Sports Cyclisme Colombie

Publié le • Modifié le

Grand espoir du cyclisme, le Colombien Egan Bernal remporte Paris-Nice

media
Egan Bernal lors de la 77e édition de Paris-Nice. Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Le Colombien Egan Bernal (Sky) a remporté dimanche 17 mars la 77e édition de Paris-Nice. A 22 ans, celui qui sera le leader de sa formation sur le prochain Tour d’Italie est décrit comme un futur grand coureur. L’Espagnol Ion Izaguirre (Astana) a remporté la dernière étape dans les rues de Nice.


La jeunesse a pris le pouvoir sur la 77e édition de Paris-Nice, première grande course à étapes de la saison sur le sol français. Le jeune coureur colombien a devancé au classement général son aîné, Nairo Quintana. Deux fois médaillé en juniors aux championnats du monde de VTT cross-country (argent en 2014, bronze en 2015), Egan Bernal a remporté le plus grand succès de son début de carrière dans Paris-Nice. Au classement final, pour sa première participation, Bernal a battu de 39 secondes Quintana, le plus titré des coureurs colombiens (vainqueur du Tour d’Italie, du Tour d’Espagne et trois podiums sur le Tour de France).

Un grimpeur au mental de conquérant

Si Egan Bernal a comme objectif de laisser son empreinte sur le Tour d’Italie en mai prochain, il a déjà montré qu’il avait les ressources nécessaires pour devenir le futur grand coureur colombien de demain. Nairo Quintana qui poursuit toujours son rêve de victoire sur le Tour de France voit déjà apparaître la relève. Le talent en montagne et le mental de conquérant de Bernal pourraient le propulser très vite vers l’objectif d’être le premier Colombien à remporter le Tour de France. Et ce dès 2020. Il découvre la Boucle la saison dernière dans le rôle d’équipier pour le vainqueur sortant Geraint Thomas et se classe à la 15e place au classement général.

« Le Giro, le Tour de France, sont des courses énormes. Paris-Nice est une course très difficile mais elle ne dure que huit jours. Dans le Giro, j'espère faire bien... Peut-être un top 3, un top 10. Mais je peux très bien perdre vingt minutes dans une étape. C'est complètement différent. Je ferai de mon mieux mais je n'ai que 22 ans, j'ai encore beaucoup à apprendre », commente Egan Bernal.

Bernal a débuté par le VTT

« Je pense que tous les qualificatifs que nous employons pour Bernal ne suffisent pas, avait dit l'Espagnol Alberto Contador à RFI pendant le dernier Tour de France. Il fera des grandes choses et n'aura pas à attendre très longtemps pour revenir sur le Tour pour essayer de le gagner ». Aujourd'hui, l'intéressé déclare : « Je ne veux pas penser à la victoire dans le Tour, je ne suis pas prêt pour l'instant. Il y a beaucoup de coureurs qui ont gagné des courses d'une semaine mais qui n'ont pas pu gagner un grand tour sur trois semaines  »

Le talent d’Egan Bernal, qui a débuté par le VTT, a été décelé lors de sa victoire au Tour de l'Avenir en août 2017 où il s’était adjugé deux étapes. De quoi conforter la formation Sky qui avait choisi d’enrôler cette pépite du cyclisme mondial pour 2018. « Ma responsabilité de manager (de l’équipe Sky), c'est de regarder deux ou trois saisons en avant, avait expliqué Dave Brailsford au Guardian. J'ai cherché, cherché, cherché qui allait peut-être devenir le prochain Chris Froome. Mon choix s'est porté sur Bernal ».

Chronologie et chiffres clés