rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Cyclisme France Sports

Publié le • Modifié le

Cyclisme: Sylvain Chavanel tire sa révérence sur Paris-Tours

media
Sylvain Chavanel a mis un terme à sa carrière lors de Paris-Tours, le 7 octobre 2018. GUILLAUME SOUVANT / AFP

A 39 ans, le coureur français Sylvain Chavanel disputait Paris-Tours ce dimanche 7 octobre, sa dernière course après 19 années de carrière. Le tricolore a vécu beaucoup de moments forts, notamment sur le Tour de France où il a porté le Maillot jaune et remporté trois étapes en dix-huit participations.


Sylvain Chavanel, qui s'est classé 45e de la classique Paris-Tours, dimanche, a fini comme il avait commencé dans l'édition 2000 de Paris-Tours. Il a roulé dans la principale échappée du jour, reprise à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée.

« J'ai voulu faire une course à l'image de ce que j'ai fait durant ma carrière, passer une journée à l'avant et aller le plus loin possible », a expliqué le Poitevin de l'équipe Direct Energie. « J'ai crevé une fois sur un secteur et la course était finie pour moi. Mais je me suis battu, j'ai tout donné pour cette dernière course de ma carrière », a ajouté Chavanel, qui doit encore prendre part à un contre-la-montre (Chrono des Nations) aux Herbiers (Vendée).

Paris-Tours, là où tout a commencé

C'est justement à Tours que Chavanel s’était fait connaître en 2000. Après une longue échappée, qui était montée jusqu'à 33 minutes d’avance, les médias avaient largement relayé sa prestation. « C'est une belle histoire qui se termine », raconte le Français de 39 ans. Après 19 années de carrière, Chavanel tire sa révérence. A l'issue de son 18e Tour de France, l'été dernier, il avait mûrement réfléchi à sa décision.

De toutes ces années passées sur un vélo, Sylvain Chavanel garde en mémoire ce Tour de France 2010 où il gagne deux étapes et porte le Maillot jaune pendant deux journées. C’était dix années après avoir pris part à sa première course professionnelle au Grand Prix d’Ouverture La Marseillaise. A l’époque, il était au côté d’un certain Richard Virenque qui avait défrayé la chronique deux années auparavant avec l’affaire Festina.

Tour de France 2008, le délivrance

Sylvain Chavanel avait signé sa première victoire sur la Grande boucle en 2008 à Montluçon. « Pendant huit ans, j’ai tourné autour, je faisais des places, mais je n’arrivais pas à en gagner une grande (course) », dit-il tout en avouant avoir pleuré de joie.

De Chavanel, on retiendra aussi cette deuxième place sur le mythique Tour des Flandres derrière le Belge Nick Nuyens en 2011. « Il m’a juste manqué la lucidité suffisante dans le sprint final pour battre Nuyens », raconte-t-il dans les colonnes de L’Equipe. Le dernier vainqueur français de cette grande classique de printemps remonte à Jacky Durand en 1992. Et Chavanel reste pour le moment le dernier tricolore à être monté sur le podium.

Une chose que Sylvain Chavanel ne regrette pas : son départ en Belgique pour rallier l’équipe Quick-Step, en 2009. « Ce n’était pas dans les mœurs pour un coureur français de ma génération de partir courir à l’étranger. J’ai passé cinq merveilleuses années et je pense que je pouvais faire plus ».

Sylvain Chavanel qui avait été sacré Champion de France sur route en 2011 a aussi porté le maillot de leader sur le Tour d'Espagne. Avec le Tour d'Italie, il a participé aux trois plus grandes courses à étapes du monde.

Chronologie et chiffres clés