rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le Canada cherche à annuler un contrat d'armement de 15 milliards de dollars avec Riyad (Justin Trudeau)
  • Brexit: des «dégâts irréparables» en cas de second référendum, prévient Theresa May
  • Japon: une explosion dans un restaurant fait 42 blessés dans le nord du pays (autorités locales)
  • Conso: la quasi-totalité des poissons présents sur les étals des grandes surfaces ne sont pas issus de la pêche durable (UFC-Que Choisir)

Jeux africains 2019 JO 2020 Sports

Publié le • Modifié le

Le comité olympique africain aura un nouveau président en novembre 2018

media
. ACNOA

L’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) élira son président entre le 28 et le 30 novembre 2018, à Tokyo. Le patron sortant, Lassana Palenfo, en poste depuis 2005, ne briguera pas de nouveau mandat. Sa réélection avait été de facto invalidée par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Son rival, le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, ne se prononce pas sur sa participation, pour le moment.


L’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) va tourner la page Lassana Palenfo, après huit années de présidence de l’Ivoirien. Ce dernier ne briguera en effet pas un nouveau mandat, du 29 au 30 novembre 2018, à Tokyo, après que sa victoire de mai 2017 ait été invalidée de facto par le Tribunal arbitral du sport (TAS). « Cette fois-ci, je ne voulais pas me représenter, a-t-il déclaré à notre correspondant Safir Jalal, en marge d’une Assemblée générale extraordinaire de l’ACNOA à Alger. J’estime aujourd’hui que je ne suis pas candidat ».

Lassana Palenfo explique avoir déjà effectué une grande partie de l’exercice pour lequel il avait été désigné par acclamation, le 10 mai 2017. « Nous sommes en 2018, bientôt en 2019. Il reste combien de temps avant la fin du mandat en cours ? Il reste 2020 et 2021. Donc, la moitié est déjà passée. On avait du retard dans le déroulement du programme arrêté par mes soins. Pour ces raisons, je pense qu’il n’est pas nécessaire de me représenter ».

Hamad Kalkaba Malboum ne s’est pas encore prononcé

Lassana Palenfo avait vu sa victoire contestée par plusieurs comités nationaux olympiques (CNO) le 3 novembre 2017 à Prague, son unique rival, Hamad Kalkaba Malboum, ayant été écarté du scrutin pour un manquement supposé aux règles de l’ACNOA. Ce dernier avait donc saisi le TAS.

L’institution basée en Suisse ayant jugé le 25 mai 2018 que Kalkaba n’avait pas bénéficié du soutien des autorités camerounaises dans sa campagne, il a été autorisé à se représenter. Le Tribunal arbitral du sport a par ailleurs appelé à la tenue de nouvelles élections.

Contacté par rfi.fr, le président de la Confédération africaine d’athlétisme a toutefois indiqué qu’il attendait de connaître les conditions pour être candidat avant de se prononcer.

Mustapha Berraf candidat

En attendant d'avoir un nouveau président, l’Algérien Mustapha Berraf - qui a annoncé, lui, sa candidature - continue d’assurer l’intérim avec cinq grands dossiers en cours : l’organisation des Jeux africains de la jeunesse (JAJ) du 18 au 28 juillet à Alger ; la préparation des premiers Jeux Africains de plages, en juin 2019 à Ilha do Sal (Cap-Vert) ; la désignation de la ville-hôte (Casablanca ?) pour les Jeux Africains 2019 ; la stratégie africaine pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

A noter que l'ACNOA a attribué les Jeux africains de la Jeunesse 2022 à Maseru au Lesotho.