rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français: «Il faut se désintoxiquer du tout pétrole» (BFMTV)
  • Le PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn entendu au Japon sur des soupçons de dissimulation de revenus au fisc (médias)
  • Israël: un ministre clé reste au gouvernement, éloignant la probabilité d'élections
  • Le Cambodge n'autorisera aucune base militaire étrangère sur son sol (Premier ministre Hun Sen)
  • France: de nouveaux rassemblements de «gilets jaunes», opérations escargots et dépôts pétroliers bloqués ce lundi

Russie Croatie Football Coupe du monde 2018 Sports

Publié le • Modifié le

Mondial 2018: la Russie sort la tête haute

media
Des supporters russes pendant le quart de finale entre la Russie et la Croatie, le 7 juillet 2018. REUTERS/Evgeny Reutov

On connaît désormais l'affiche de la deuxième demi-finale de la Coupe du monde de football. Elle opposera l'Angleterre, qui a battu la Suède, à la Croatie, qui a éliminé le pays hôte la Russie, au bout d'un match à suspense (4 à 3 après les tirs au but). A Nijni Novgorod, la déception est grande, mais la fierté également.


Avec notre envoyé spécial à Nijni Novgorod, Daniel Vallot

La déception des Russes est à la hauteur de l’espoir suscité par cette équipe de Russie que personne n’avait attendu à ce niveau de la compétition. Les supporters de la Sbordnaïa se sont pris au jeu, ils y ont cru jusqu’au bout, jusqu’à cette séance de tirs au but qui cette fois leur a été fatale contrairement à celle qui leur avait permis d’éliminer l’Espagne en huitième de finale.

Les Russes sont déçus mais ils ne sont amers. Ils savent que leur équipe a fait un très beau parcours lors de cette Coupe du monde, un parcours bien plus beau que ce qu’ils pouvaient espérer au départ.

La Russie était en effet l’équipe la plus mal classée de cette Coupe du monde 2018, 70ème du classement FIFA. A l’issue de cette compétition, son statut sera forcément revu à la hausse.

Des supporters russes en larmes après la défaite de leur équipe aux tirs au but face à la Croatie. REUTERS/Tatyana Makeyeva

En outre, le football russe a réalisé son meilleur résultat en Coupe du monde depuis la fin de l’URSS.

Le président Vladimir Poutine s'est d'ailleurs dit « fier » de l'équipe, a déclaré un porte-parole du Kremlin ce samedi soir. « Poutine a regardé, il soutenait les joueurs de l'équipe. Nous avons perdu lors d'un grand match fair play. Ce sont toujours des gars formidables à nos yeux, ce sont des héros. Ils succombaient sur le terrain, nous sommes fiers d'eux », a précisé Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse Interfax.

Il y a donc de la déception mais pas d’amertume, d’autant que la Coupe du monde continue et les Russes vont continuer à remplir les stades, les bars et les fans zone pour les demi-finales et pour la finale.

Chronologie et chiffres clés