rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)

Rugby Sports

Publié le • Modifié le

Rugby: le XV de France confirme face à l’Angleterre et sacre l’Irlande

media
Le Français Mathieu Bastareaud face aux Anglais. REUTERS/Gonzalo Fuentes

L’équipe de France de rugby à XV a remporté sa deuxième victoire lors du Tournoi des 6 Nations 2018, ce 10 mars à Saint-Denis, la première face aux Anglais depuis la Coupe du monde 2015. Vainqueurs 22-16, les « Bleus » ont au passage permis aux Irlandais de s’assurer la première place de la compétition.


A 18 mois de la Coupe du monde de rugby (20 septembre au 2 novembre 2019 au Japon), le XV de France retrouve des couleurs. Après une victoire apaisante face à l’Italie (34-17), il s’est en effet imposé face à l’Angleterre (22-16), ce 10 mars à Saint-Denis. C’est son deuxième succès durant ce Tournoi des 6 nations 2018.

Outre le résultat, la manière dont les Français ont privé les Anglais d’une « finale » face aux Irlandais le 17 mars a de quoi les rassurer un peu. Leur fin de match a certes été difficile. Mais ils ont balayé les chances du XV de la Rose de conserver son titre grâce à une grande force de caractère.

Déjà, en première période, après une entame délicate, le demi de mêlée Maxime Machenaud permet aux siens de rester dans le coup, avec trois pénalités (24e, 33e et 37e) qui répondent à celles d'Owen Farrell (3e et 28e) et d'Elliot Daly (21e).

De la hargne en défense

Après la pause, les « Bleus » prennent confiance. A la 49e minute, l’arbitre leur accorde un essai de pénalité crucial (16-9). L’arrière Anthony Watson a agrippé par le cou l’ailier Benjamin Fall juste avant que celui n’aplatisse le ballon. Machenaud accentue ensuite l’avance française, toujours au pied (19-9, 63e). Un bol d’air bienvenu pour l'équipe entraînée par Jacques Brunel.

Car à la 74e minute, après une longue résistance défensive, ses partenaires cèdent du terrain. Un essai de l'ailier Jonny May et une transformation du trois-quart centre Owen Farrell ramènent la sélection anglaise dans la partie  (19-16). Le XV de France tient toutefois bon et le demi d'ouverture Lionel Beauxis met les derniers points du match, d’une pénalité (22-16, 79e).

Le 17 mars prochain, les Français tenteront de confirmer leur renaissance, au Pays de Galles cette fois, histoire d'effacer en partie les revers initiaux face aux Irlandais (13-15) et aux Ecossais (26-32).