rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Football Sports

Publié le • Modifié le

Football: une Coupe du monde 2018 aux trois quarts pleine

media
Les joueurs de l'équipe du Portugal fêtent leur qualification pour la Coupe du monde 2018. REUTERS/Pedro Nunes

On connaît désormais 23 des 32 équipes qui disputeront la phase finale de la Coupe du monde 2018 de football (14 juin au 15 juillet en Russie). L’Argentine, la Colombie, l’Uruguay et le Panama se sont qualifiés dans la nuit du 10 au 11 octobre 2017. Les neuf derniers participants seront désignés entre le 6 et le 14 novembre, avec la fin des éliminatoires.


Les trois-quarts ou presque des équipes (23 sur 32) qualifiées pour la phase finale de la Coupe du monde 2018 de football (14 juin au 15 juillet en Russie) sont connus.

Il ne reste donc plus que neuf places à décrocher avant le tirage au sort du tournoi qui aura lieu le 1er décembre 2017 à Moscou.

L’Argentine, la Colombie, l’Uruguay et le Panama ont été les dernières sélections à valider leur billet pour le Mondial 2018.

Le scandale de Panama ?

La qualification du Panama pour sa première Coupe du monde, dans la nuit du 10 au 11 octobre 2017, a d’ailleurs créé un début de polémique. Les Panaméens ont en effet égalisé face aux Costariciens avant de s’imposer 2-1 grâce à un but imaginaire : le ballon n’avait pas franchi la ligne.

Du coup, les Etats-Unis, battus 2-1 à la surprise générale à Trinidad-et-Tobago, ne disputeront pas le Mondial pour la première fois depuis 1986. Les Américains terminent ainsi cinquièmes des éliminatoires dans la zone Concacaf [1] derrière les Mexicains, les Costariciens et les Panaméens (directement qualifiés) ainsi que les Honduriens, qui disputeront un barrage face aux Australiens, en novembre.

Fin du rêve pour la Syrie

L’Australie, qui dispute les éliminatoires dans la zone asiatique [2], a en effet obtenu le droit d’affronter le Honduras. Les « Socceroos » ont terriblement souffert pour battre une vaillante équipe de Syrie 2-1 après prolongation, en pré-barrage retour, ce 10 octobre 2017 à Sydney. A l'aller, les Syriens avaient décroché le nul 1-1. C’est donc la fin du rêve pour la sélection syrienne et ses supporters.

Pas de surprise pour le reste. On connaissait déjà les quatre nations asiatiques déjà qualifiées pour la Coupe du monde 2018 : l’Arabie Saoudite, la Corée du Sud, l’Iran et le Japon.

Lionel Messi sauve l’Argentine

Dans la zone Amérique du Sud, en revanche, le suspense était à son comble. La grande question était de savoir si l’Argentine allait louper le Mondial, ce qui aurait été une première depuis 1970. Mais les Argentins se sont imposés 3-1 en Equateur grâce à trois buts de la superstar Lionel Messi. Les Argentins, finalistes du Mondial 2014, seront accompagnés des Uruguayens (vainqueurs 4-2 des Boliviens) et des Colombiens (qui ont fait match nul 1-1 au Pérou).

Pas de Chiliens à la Coupe du monde 2018, en revanche. Les vainqueurs des deux dernières Copa America ont été balayés 3-0 par des Brésiliens déjà assurés d’aller en Russie l’été prochain. La sélection chilienne termine sixième au classement derrière les Brésil, l’Uruguay, l’Argentine, la Colombie et le Pérou.

Les Péruviens, eux, affronteront la Nouvelle-Zélande (classée première de la zone Océanie), lors d’un autre barrage intercontinental, en novembre 2017.

Le Portugal de Cristiano Ronaldo y sera aussi

Le champion d’Europe 2016 sera de la partie l’été prochain. Dans les éliminatoires européennes, le Portugal de Cristiano Ronaldo a battu la Suisse 2-0. Les Portugais se sont ainsi assurés la première place de leur groupe et un strapontin pour le Mondial 2018, tout comme les Français, les champions du monde allemands, les Serbes, les Polonais, les Anglais, les Espagnols, les Belges et les Islandais.

Les quatre derniers pays du Vieux Continent qualifiés pour la Coupe du monde 2018 seront désignés à l’issue de barrages intereuropéens, joués en novembre. La Croatie, le Danemark, l’Eire, l’Irlande du Nord, l’Italie, la Grèce, la Suède et la Suisse – qui ont toutes finies deuxièmes au classement de leur groupe – y prendront part. Le tirage au sort de ces confrontations est prévu le 17 octobre à Zurich.

Gros suspense en Afrique

Reste l’Afrique où seules l’Egypte et le Nigeria ont confirmé leur présence pour le deuxième plus grand événement sportif après les Jeux olympiques d’été. Trois places seront encore en jeu lors de la dernière journée des éliminatoires, prévues entre le 10 et le 14 novembre 2017.

[1] Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes.
[2] En 2006, la Fédération australienne a quitté la confédération océanienne pour la confédération asiatique en espérant que cela lui permettrait de progresser en affrontant des adversaires plus forts.


COUPE DU MONDE 2018 : LES ÉQUIPES QUALIFIÉES

Afrique : Egypte, Nigeria
Amérique du Nord, centrale et Caraïbes : Costa Rica, Mexique, Panama
Amérique du Sud : Argentine, Brésil, Colombie, Uruguay
Asie : Arabie Saoudite, Corée du Sud, Iran, Japon
Europe : Allemagne (tenant), Angleterre, Belgique, Espagne, France, Islande, Pologne, Portugal, Russie (hôte), Serbie

COUPE DU MONDE 2018 : LES ÉQUIPES EN BARRAGES

Amérique du Nord, centrale et Caraïbes : Honduras
Amérique du Sud : Pérou
Asie : Australie
Europe : Croatie, Danemark, Eire, Irlande du Nord, Italie, Grèce, Suède, Suisse
Océanie : Nouvelle-Zélande

COUPE DU MONDE 2018 : LES ÉQUIPES AFRICAINES ENCORE EN LICE

Afrique du Sud, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Maroc, RD Congo, Sénégal, Tunisie