rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Mondiaux d’athlétisme 2017 Athlétisme Sports Jamaïque

Publié le • Modifié le

Mondiaux d’athlétisme 2017: la chute du roi Bolt avant sa retraite

media
Le Jamaïcain Usain Bolt. REUTERS/Lucy Nicholson

Usain Bolt a sans doute disputé son ultime course avec une cuisante défaite à la clé, ce 12 août 2017 à Londres. Le Jamaïcain s’est écroulé, blessé, en finale d’un relais 4x100 mètres remporté par la Grande-Bretagne, devant les Etats-Unis et le Japon. Le meilleur sprinteur de tous les temps n’ajoutera pas un douzième titre mondial à son immense carrière.


De notre envoyé spécial à Londres,

On avait imaginé tous les scénarios possibles pour l’ultime course d’Usain Bolt mais sûrement pas celui-là. L’apothéose avec l’or. L’honneur avec l’argent. Le bronze comme en finale du 100 mètres. Ou la chute. Mais pas au sens propre…

Ce 12 août 2017, le meilleur sprinteur de tous les temps s’est en effet effondré en pleine finale du relais 4x100 mètres des Championnats du monde. Au bout de quelques pas, alors qu'il doit assurer le dernier 100m, le Jamaïcain se met à boiter puis s’écroule sur la piste du Stade olympique de Londres. « Une crampe à l'ischio-jambier gauche », diagnostiqueront ensuite les médecins.

Qu'importe aux Britanniques qui filent vers la victoire, devançant les Américains et les Japonais ; les Français finissant cinquièmes.

Blessé à cause d'une course commencée tard ?

Usain Bolt contemple le spectacle de loin, à terre, alors que les yeux sont rivés sur lui, le roi déchu. L'athlète qui a remporté onze titres mondiaux, huit médailles d’or olympiques, battu plusieurs records du monde sur 100 mètres et 200 mètres notamment. L’homme qui a apporté un souffle nouveau à l’athlétisme, un sport en pleine perte de vitesse avant la révélation de son talent, aux JO 2008.

Quelques minutes après la course, son coéquipier du relais jamaïcain, Yohan Blake, ne décolère pas contre les organisateurs des Mondiaux 2017. La course a en effet commencé avec une douzaine de minutes de retard, les remises de médailles et l’hommage au Britannique Mo Farah (2e sur 5.000 mètres) trainant en longueur.

« Les organisateurs nous ont fait attendre près de quarante minutes dans la zone mixte [le couloir à l’entrée du terrain, Ndlr], après une longue marche ! Usain devenait fou et me disait ‘Yohan, c’est quoi tout ça ? Je n’aime pas ça’ Il y a eu trop de présentations ! Usain était froid. Voir cet ami tomber comme ça… C’était n’importe quoi, s’emporte Blake. Usain nous a dit qu’il était vraiment désolé après la course mais il n’a pas à s’excuser. C’est une véritable légende de son sport ». Une légende qui a toutefois connu un triste épilogue.

Le Jamaïcain Usain Bolt souffrant en pleine course. REUTERS/John Sibley