rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Mondiaux d’athlétisme 2017 Athlétisme Botswana Sports

Publié le • Modifié le

Mondiaux d’athlétisme: la saga Makwala se poursuit, sur 200m

media
Le Botswanais Isaac Makwala. REUTERS/Lucy Nicholson

Isaac Makwala s’est qualifié pour la finale du 200 mètres des Championnats du monde d’athlétisme, ce 9 août à Londres. Il a eu le droit à une séance de rattrapage qui lui a en effet permis de disputer les demi-finales. La Fédération internationale avait tenu à l’écart le Botswanais les deux jours précédents, pour des raisons médicales, provoquant ainsi la colère du sprinteur.


La septième journée des Championnats du monde 2017 d’athlétisme, ce jeudi 10 août, promet une finale du 200 mètres hommes très disputée. Pas de Jamaïquain – Yohan Blake s’est arrêté en demi-finales – mais deux Américains, un Trinidadien, un Turc et finalement deux athlètes africains. Car le Botswanais Makwala a été autorisé à courir et il s’est offert un duel en finale avec le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, au terme d’une journée à rebondissements.

Pour Isaac Makwala, l’homme le plus rapide de l’année sur 200 mètres, le chemin vers la finale s’est en effet transformé en véritable course d’obstacles. A 18h40 ce mercredi, le Botswanais est seul sur la piste, au couloir 7, sous la pluie, dans le froid. Il est finalement autorisé à courir alors qu’une suspicion de gastro-entérite avait motivé son interdiction de Stade olympique pendant 48 heures.

Des pompes sur la piste

Pour la finale du 400 mètres courue sans lui mardi, le mal était fait. Mais pour le 200 mètres, une fois sa quarantaine levée, et après ses déclarations amères dans les médias, il s’est vu accorder par la Fédération internationale (IAAF) une séance de rattrapage. Seul donc – image rare – mais avec le soutien de tout le stade. Il réalise un chrono de 20 secondes 20 nettement inférieur à ce qu’il lui fallait pour se qualifier. Il exécute quelques pompes à l’arrivée, comme pour prouver que cette histoire de maladie, ce n’était pas vraiment sérieux, et un salut militaire pour dire que la mission continue.

Deux heures plus tard, il s’invite donc en demi-finale, au couloir 1, là où le virage est le plus serré. Pas un cadeau. Nouveau défi relevé. Le double champion d’Afrique finit deuxième.

Isaac Makwala est un combattant. Il a vaincu les éléments, gagner le droit de défier le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, déjà champion du monde sur 400 mètres et qui vise le doublé. Si la fin de cette improbable histoire a la couleur de l’or, le Botswanais pourra se vanter de revenir de loin, de bien plus loin qu’un demi-tour de piste.

Chronologie et chiffres clés