rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Mondiaux d’athlétisme 2017 Athlétisme Sports France

Publié le • Modifié le

Pierre-Ambroise Bosse dans l’histoire de l’athlétisme français

media
Le Français Pierre-Ambroise Bosse REUTERS/Dylan Martinez

A 25 ans, Pierre-Ambroise Bosse a remporté la toute première médaille d'or sur 800 mètres, aux Mondiaux, de l'histoire de l'athlétisme français, ce 8 août à Londres. Il est aussi le tout premier tricolore à s’imposer en course individuelle et sans obstacles lors de Championnats du monde. Un exploit réalisé grâce à une finale pleine d’audace, ce 8 août 2017 à Londres.


Pierre-Ambroise Bosse est un peu fou, et ça se voit sur la piste. Lorsqu’il produit son effort à 300 mètres de l’arrivée, en finale des Championnats du monde d’athlétisme 2017, le pari est osé, ses adversaires médusés, notamment le Polonais Adam Kszczot (médaille d'argent) et le Kényan Kipyegon Bett (bronze). Malgré leurs efforts, ils ne le reverront pas, lui et ses jambes de feu. Mais avait-il toute sa tête lorsqu’il a accéléré ? Lui-même s’étonne de son audace…

« Je suis passé avec une telle ferveur qu’ils n’y croyaient pas, lance le nouveau roi du 800 mètres. Je pense qu’ils se sont dit : "Il se suicide ! C’est impossible qu’il tienne jusqu’au bout !" Même moi, je n’y croyais pas. Mais j’ai commencé à y aller en me disant "j’y vais, je m’en fous, ce n’est pas grave si ça ne passe pas !" ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, un truc comme ça. J’avais vraiment l’impression d’avoir 15 ans durant cette course, d’être le gamin qui veut son jouet au bout et qui va l’avoir. »

« Viser le titre olympique »

Passé la ligne, Pierre-Ambroise Bosse a toujours du mal à réaliser. Pas évident d’y croire après une préparation tronquée par une blessure à la cuisse. Mais son entraîneur, Alain Lignier, a cru à l’ultime promesse de son protégé…

« Avant d’entrer dans la chambre d’appel, il m’a dit : "Je vais te faire un tour de magie". Il l’a fait. C’est exceptionnel ! C’est magique ! C’est une course parfaite. Celle en séries est parfaite, celle en demi-finale est parfaite et la finale est majestueuse. A lui, maintenant, de passer cette marche pour aller de plus en plus haut et pour viser le titre olympique. C’est le graal pour tout athlète. »

Mais c’est oublier qu’être un champion du monde français d’athlétisme est un aboutissement réservé aussi à quelques privilégiés. Pierre-Ambroise Bosse n’est que le sixième à rejoindre ce cercle très fermé.

Chronologie et chiffres clés