rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Sports Tennis Suisse Croatie Royaume-Uni

Publié le • Modifié le

Tennis: victorieux à Wimbledon, Roger Federer repousse encore les limites

media
Roger Federer, bientôt 36 ans, a remporté le tournoi de Wimbledon pour la 8e fois. Le Croate Marin Cilic n'a rien pu faire contre le Suisse. ANDREW COULDRIDGE / REUTERS

Opposé en finale à un Marin Cilic gêné par des ampoules, Roger Federer n’a pas laissé passer l’occasion de décrocher une 8e victoire record à Wimbledon (6-3, 6-1, 6-4). Le Suisse de bientôt 36 ans compte désormais 19 titres en Grand Chelem. L’année 2017 est bien celle de sa résurrection.


L’expérience a finalement eu raison de la jeunesse ! Samedi, chez les dames, Venus Williams (37 ans) s’est inclinée en finale du tournoi de Wimbledon contre Garbine Muguruza (23 ans). Mais ce dimanche 16 juillet, c’est bien le plus vieux qui a triomphé chez les hommes : Roger Federer, qui soufflera ses 36 bougies le 8 août, a battu Marin Cilic (28 ans) en trois sets (6-3, 6-1, 6-4).

Blessé, Cilic a fini par craquer

Le Suisse avait fait l’impasse sur Roland-Garros en juin pour se préparer au mieux au tournoi londonien. Après son début d’année extraordinaire (victoire à l’Open d’Australie, victoires aussi à Indian Wells et à Miami), Federer, frais et décidé à briller sur le gazon britannique, se présentait avec l’étiquette de favori pour le titre. Et il n’a pas déçu, bien au contraire.

La seule déception vient en fait de Marin Cilic, ou plus précisément du sort qui s’est acharné sur le Croate. Dans un premier set nerveux d’un côté comme de l’autre, le longiligne tennisman (1,98 m) a d’abord répondu au défi de Federer avant de voir son adversaire prendre doucement mais sûrement l’ascendant. La suite fut beaucoup plus galère pour Cilic.

Après avoir perdu le premier set 6-3, Marin Cilic a montré des signes de nervosité et s’est mis à multiplier les fautes grossières. Mené 3-0 dans le deuxième set, le Croate, assis sur son banc, a alors fondu en larmes, la tête cachée sous sa serviette. Le public, stupéfait, a redouté un abandon. Cilic a quand même repris le jeu et perdu le deuxième set 6-1 avant de se faire manipuler par le kiné : il semblait souffrir de grosses ampoules sous le pied gauche.

Federer est vraiment unique

Ragaillardi et décidé à ne pas jeter l’éponge (aucun joueur n’a abandonné en finale à Wimbledon depuis 1911), Marin Cilic s’est ressaisi dans le troisième set. Mais face à ce Roger Federer, il était difficile d’espérer renverser la vapeur. Le Bâlois, en pleine possession de ses moyens, a fini par faire la différence pour s’offrir cette troisième manche 6-4. C’est sur un ace que Federer a terminé ce match.

En 2003, un jeune Suisse d’à peine 22 ans inscrivait son nom au palmarès de Wimbledon pour la première fois face à l’Australien Mark Philippoussis. Les années ont passé et Roger Federer est devenu, de l’avis général, le plus grand tennisman de l’histoire. « Le Maître » ne cesse de repousser ses propres records : il compte désormais 8 victoires à Londres et 19 titres du Grand Chelem. Il est aussi le joueur le plus âgé à remporter un tournoi du Grand Chelem dans l’ère professionnelle (depuis 1968 donc).

Cinq ans après sa dernière victoire, Roger Federer règne à nouveau sur le gazon de Londres. Et ce sans avoir perdu un seul set dans cette quinzaine. Il succède au Britannique Andy Murray au palmarès. Lundi, le Suisse deviendra n°3 mondial. A l’heure actuelle, avec les difficultés de Novak Djokovic et Andy Murray, et les coups de moins bien de Rafael Nadal ailleurs que sur terre battue, Roger Federer s’érige en patron du tennis masculin. Comme au bon vieux temps.

Chronologie et chiffres clés