rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Sports JO 2024 Paris

Publié le • Modifié le

JO 2024: Paris a passé son premier grand oral à Doha

media
Lionel Bonaventure/AFP

Paris 2024 est à Doha au Qatar pour le premier acte de la présentation de son projet. Durant cette première confrontation directe avec ses adversaires, Los Angeles et Budapest, Paris 2024 a mis en avant des Jeux « spectaculaires, porteurs de passion et de sens, fondés sur le partage ». Deux autres rendez-vous sont prévus avant la décision finale. La France en est à sa quatrième candidature en 20 ans.


Vingt minutes, pas une de plus. Paris 2024 a présenté son projet mardi 15 novembre à Doha au Qatar, dans le cadre de l’Assemblée générale des Comités nationaux olympiques (CNO), devant les représentants des 206 CNO, des fédérations internationales et des membres du Comité international olympique (CIO). Les Français ont pris la parole en dernier, après Los Angles et Budapest.

« Des jeux spectaculaires, porteurs de passion et de sens »

Lors de cette présentation, les porte-parole de la délégation française, Tony Estanguet et Bernard Lapasset, coprésidents de la candidature, Anne Hidalgo, maire de Paris, Teddy Riner, double médaillé d’or aux Jeux olympiques, et Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français, ont dévoilé les grands principes du projet Paris 2024.

Il s’agit de « Jeux spectaculaires, porteurs de passion et de sens, fondés sur le partage », selon un communiqué de presse envoyé à l’issue de ce grand oral qui avait été préparé avant les JO de Rio. Effectuée en trois langues, la présentation a été agrémentée de deux films, dont un consacré à la présentation des sites.

Des sites de compétition prestigieux

Selon Paris 2024, « la présentation a souligné le concept novateur, durable et compact du projet ». « Paris 2024 veut être un projet de passion et de sens pour porter haut les couleurs de l’olympisme, ses valeurs et son message », explique Tony Estanguet.

Le projet Paris 2024 réunit dans la capitale, ou à proximité immédiate, des sites de compétition prestigieux comme la Tour Eiffel, le Grand Palais, les Invalides ou encore le Château de Versailles. Des équipements sportifs de renommée mondiale, à l’image du Stade de France, de Roland-Garros, du Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines ont été choisis. Environ 85 % des sites se trouvent dans un rayon de 10 km autour du village olympique et 80 % des athlètes seront logés à moins de 30 minutes de leur site de compétition.

Paris 2024 proche des recommandations de l’Agenda 2020 du CIO

« Ces atouts multiples permettent à Paris 2024 de s’inscrire pleinement dans les recommandations de l’Agenda 2020 du CIO. 95 % des équipements sportifs utilisés dans le cadre des Jeux sont déjà existants ou seront temporaires. L’ensemble des déplacements des spectateurs sera assuré par les transports en commun, grâce au réseau de transport public le plus performant au monde », peut-on lire dans le communiqué.

« Notre désir des Jeux est plus fort que jamais, car nous sommes convaincus que notre projet a la capacité de faire avancer la société en laissant un héritage durable et positif », a conclu Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024. Cette présentation sera suivie de deux autres : la première à Lausanne en juillet 2017 et la seconde à Lima au Pérou le 13 septembre 2017 devant les membres du CIO qui auront à voter pour désigner la ville hôte des Jeux de 2024.