rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Championnat du monde de karaté 2012 France Karaté Sports Tunisie

Publié le • Modifié le

Mondiaux de karaté : Boutheina Hasnaoui, la pépite tunisienne

media
La Tunisienne Boutheina Hasnaoui, championne du monde junior en 2007, sera en finale le samedi 24 novembre. Photo: Mokthtar Hmima

Boutheina Hasnaoui s’est qualifiée pour la finale dans la catégorie des moins de 61kg. La Tunisienne a battu la championne du monde en titre, l’Australienne Kristina Mah. Championne du monde junior en 2007, Boutheina Hasnaoui rencontrera en finale samedi 24 novembre la Française Lolita Dona, championne d’Europe en titre et sera une chance de médaille d'or pour le continent africain. Rencontre.


Envoyé spécial à Paris-Bercy,

On dit souvent que le bonheur est dans le pré. Hier, pour la Tunisie, il était sur le tatami de Paris-Bercy. La Tunisienne Boutheina Hasnaoui -championne du monde junior en 2007- a réussi l'exploit de se hisser en finale et sera l'adversaire de la redoutable Française, Lolita Dona, samedi 24 novembre.

Boutheina Hasnaoui, au sourire ravageur et au mental d’acier, va peut-être permettre à la Tunisie et au continent africain tout entier, d’engranger une médaille d’or à Paris.

« C’est une fille superbe et disciplinée »

Boutheina Hasnaoui sur le tatami de Paris-bercy, le 22 novembre 2012. Photo : Mokthtar Hmima

« Dieu merci on est en finale. Aujourd’hui (jeudi 22 novembre), c’était exceptionnel parce que j’ai trouvé mes paramètres, ma distance, et avec les conseils de mon coach, tout est allé pour le mieux ». Mais l’athlète tunisienne était confiante. « Je ne suis pas étonnée de ma performance, en 2007, j’étais aussi en finale. Aux Jeux Mondiaux de Pékin en 2010, j’ai remporté une médaille d’or. C’est pas étonnant (rire) ». D’ailleurs, son entraîneur, Mohamed Jomaa, abonde aussi dans ce sens. « C’est une fille superbe et disciplinée qui travaille tous les jours pour être au top. Physiquement et mentalement, elle est prête et s’est beaucoup préparée. Mais sa qualité première reste son intelligence. » Depuis cet été, la Tunisie prépare d'arrache-pied ces Mondiaux de karaté.

Boutheina Hasnaoui est tout de même consciente qu’elle aura fort à faire pour décrocher ce titre mondial. « Lolita Dona est très connue. Je ne l’ai jamais rencontrée car à chaque compétition, nous étions dans des tableaux différents. C’est une championne. Mais je ne veux pas la mettre sur un piédestal. Je dois me concentrer sur mes qualités et faire mon travail ». Assez sereine, elle ajoute : « Je ne veux pas trop m’intéresser à l’adversaire. Je sais qu’à Bercy elle est chez elle et que l’ambiance sera extraordinaire. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela va me pousser à faire plus. » Son entraîneur précise : « Je sais que Lolita Dona est championne d’Europe en titre et je suis conscient qu’ici à Bercy, il ne faudra surtout rien lâcher ». Il y a deux mois, Boutheina Hasnaoui a remporté l’or aux championnats d’Afrique au Maroc.

« Eh Boutheina descends, on fait une séance de karaté »

Mohamed Jomaa l'entraîneur national, Boutheina Hasnaoui et Boulares Mongi le président de la Fédération tunisienne de karaté. Photo : Mokthtar Hmima

Boutheina Hasnaoui a commencé le karaté en 2002. Auparavant, elle avait fait de la gymnastique et du Taekwondo pendant une très longue période. Tout cela n’était pas programmé.

Son parcours en karaté, elle le doit à son père. Un jour, il lui a dit : « Eh Boutheina descends, on fait une séance de karaté ». Voilà comment la jeune femme est tombée dans la marmite. La Tunisie compte aujourd’hui environ 8 000 licenciés et le chiffre est en constante progression. Le président de la Fédération tunisienne de karaté, Mongi Boulares, élu il y a quelques semaines précise que le karaté tunisien se porte de mieux en mieux. Lors des derniers championnats africains, la Tunisie a remporté deux médailles d’or, deux médailles d’argent et six médailles de bronze. Le pays s'est classé au troisième rang derrière l’Egypte et le Maroc.

« Avec la crise que nous avons traversée, nous avons réussi à surmonter tous les obstacles (Révolution de jasmin, ndlr). Avec cette finale, nous allons tenter de promouvoir encore plus notre karaté. Depuis peu, notre sport est enfin devenu un peu plus médiatique. Les Tunisiens aiment les sports collectifs comme le foot et le hand. Pour le sport individuel, c’est la natation qui tient pour le moment le haut du pavé ».

Si comme beaucoup d’autres nations, la Tunisie espère que le karaté devienne en 2020 un sport olympique -décision prise par le CIO en 2013- pour enfin sortir de l’ombre, elle s’accroche pour le moment à cette possibilité de médaille d’or. Ce sera tout le combat de Boutheina Hasnaoui.

Chronologie et chiffres clés