rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Vietnam Corée du Nord Chine Philippines Argentine

Publié le • Modifié le

De Hô Chi Minh à Eva Perón, les personnalités conservées après leur mort

media
Des soldats en arme gardent jour et nuit le mausolée qui renferme le corps embaumé de Hô Chi Minh. Hanoï, le 28 août 2019. Manan VATSYAYANA / AFP

Nguyễn Sinh Cung, bien mieux connu sous le nom de Hô Chi Minh, est mort il y a 50 ans ce lundi. Depuis 1975, son corps embaumé est exposé sous un sarcophage de verre dans un mausolée d'État à Hanoï, visité chaque année par des millions de personnes. Pourtant, le dirigeant révolutionnaire avait exprimé sa volonté d'être incinéré. Des foules gigantesques ont afflué sur sa monumentale tombe ce lundi à l'occasion de l'anniversaire de sa mort, qui est aussi la fête nationale vietnamienne. D'autres personnalités dans le monde ont également été conservées après leur décès.


♦ Lénine

Le révolutionnaire russe Vladimir Ilitch Lénine est le premier dirigeant communiste à être embaumé, lançant une tendance reprise par d'autres régimes communistes dans le monde. Lénine est mort en 1924 à 53 ans et souhaitait être enterré avec sa mère dans l'ancienne capitale impériale Saint-Pétersbourg, mais il fut conservé dans un mausolée sur la place Rouge de Moscou, où il demeure aujourd'hui, attirant des visiteurs curieux de voir le fondateur bolchévique de l'Union soviétique. Après la chute de l'URSS en 1991, des débats sur le retrait de son corps émergent mais le parti communiste russe fait pression pour que Lénine ne soit pas déplacé.

Le mausolée de Lénine (d) sur la place Rouge, à Moscou, adossé aux murailles du Kremlin. Wikipédia/NVO

♦ Mao Zedong

Le leader révolutionnaire chinois, mort le 9 septembre 1976, est embaumé et exposé depuis 1977 dans une cabine en verre du Memorial Hall qui lui est consacré sur la place Tienanmen à Pékin. Le corps de Mao a été placé dans des liquides de préservation dont du formaldéhyde (formol), selon un reportage du Quotidien du peuple. Aujourd'hui, les parties du corps non exposées sont conservées dans du liquide. Quand le mausolée est fermé, le cadavre est descendu dans un conteneur à basse température, précise le journal.

La place Tian'anmen, où se trouve la Cité interdite et le mausolée de Mao Zedong, le 4 juin 2018. Fred DUFOUR / AFP

♦ Hô Chi Minh
Hô Chi Minh avait fourni des instructions précises pour ses obsèques: une crémation, et des cendres répandues dans l'intimité, au nord, dans le centre, et au sud du Vietnam, en signe d'unité. Juste après sa mort le 1er septembre 1969, et contre sa volonté, ses proches collaborateurs ont demandé à l'allié soviétique comment ils avaient fait pour préserver le corps de leur propre père fondateur, Vladimir Lénine, dont le corps embaumé se trouve encore aujourd'hui sur la place Rouge à Moscou. Le Vietnam avait alors conclu un accord avec l'URSS fournissant au pays l'équipement pour réaliser l'embaumement et la supervision de ses experts. À la chute de l'URSS en 1991, le Vietnam a eu le plus grand mal à retrouver un accord - commercial cette fois - avec la Russie. Cet accord toujours en place est considéré comme un secret d'État, ne pouvant être partagé ni avec la Corée du Nord ni avec la Chine, deux alliés communistes qui ont eux aussi préservé leurs leaders pour la postérité. C’est pour capitaliser sur sa popularité que les successeurs de « l’oncle Hô » lui ont construit une immense tombe, inspirée à la fois du mausolée de Lénine, des pyramides d'Égypte et du Washington Monument dans la capitale américaine !

Le mausolée de Hồ Chi Minh à Hanoï, en 2006. CC 3.0/Rungbachduong

♦ Kim Il Sung et Kim Jong Il

Les corps du fondateur de la Corée du Nord Kim Il Sung et de son fils et successeur Kim Jong Il sont exposés de façon permanente au mausolée du Palais du soleil Kumsusan à Pyongyang. Leurs corps embaumés reposent sur des cercueils en verre installés sur des brancards dans deux halls distincts, baignés dans une faible lumière rouge et protégés par des gardes à chaque coin de la salle. Les visiteurs venus en foule, étrangers compris, doivent respecter un code vestimentaire strict et faire trois références devant eux, glissant silencieusement sur les sols en marbre du complexe caverneux dans une banlieue de la capitale, où l'on peut aussi voir possessions, voitures et récompenses des deux hommes. ,Kim Il Sung est mort en 1994 mais reste le président éternel de la démocratie populaire de Corée, le nom officiel du pays, et Kim Jong Il, mort en 2011, est le secrétaire-général éternel du Parti des travailleurs au pouvoir. ,Les deux hommes ont succombé à des attaques cardiaques. Des scientifiques russes ont aidé à l'embaumement de leurs corps et seconderaient leur entretien. Le chef actuel Kim Jong-un est la troisième génération de la famille à régner et ses conseillers rendent visite au mausolée pendant les jours nationaux les plus importants, comme leurs anniversaires, pour leur rendre hommage.

Rendre hommage à Kim Il-Sung en se rendant à son mausolée est un passage obligé pour les touristes… comme pour les Nord-Coréens. Des voyages sont organisés régulièrement par les coopératives de travailleurs. Jean Conor/ RFI

♦ Eva Perón

Eva Perón, première dame emblématique de l'Argentine des années 1940 et 1950 a été embaumée quand elle est morte d'un cancer en 1952, à 33 ans. « Evita » était adorée par les sympathisants de son mari Juan Perón - président de l'Argentine de 1946 à 1955 et de 1973 à 1974 - issus de milieux pauvres et ouvriers, tandis que les militaires et l'élite argentins la réprouvaient. Quand Juan Perón fut renversé par un coup d'État en 1955, l'armée retira en secret le corps d'Evita de sa sépulture dans une bourse du travail pro-Peron et le dissimula. Inquiet à l'idée que des militants péronistes puissent le trouver, le dictateur alors au pouvoir, Pedro Aramburu, fit envoyer le corps en Italie où il fut enterré à Milan sous un nom d'emprunt. La troisième femme de Juan Perón, Isabel, lui succéda et conclut enfin un accord: le corps d'Evita fut rendu à l'Argentine en 1974 et elle demeure depuis dans son mausolée familial de Buenos Aires, un lieu de pèlerinage pour ses admirateurs et les fans de la comédie musicale et du film inspirés de sa vie.

♦ Momies égyptiennes

N'importe quel écolier à qui l'on parle d'Égypte ancienne pensera immédiatement aux momies, des restes de personnalités importantes conservés dans des bandelettes. Le British Museum de Londres abrite une collection de 120 momies humaines venues d'Egypte et du Soudan, clou du spectacle pour beaucoup de visiteurs. Le musée expose aussi 300 animaux momifiés, dont des chiens, des chats et même un crocodile. Aucune des momies n'a été défaite depuis les années 1790 et les experts du musée ont utilisé des rayons X et des scanners pour les analyser.

Six momies, des sarcophages en bois aux couleurs vives, un millier de figurines funéraires: des archéologues ont fait des découvertes fabuleuses dans une tombe de l'époque pharaonique dans le sud de l'Egypte. REUTERS/ Sherif Fahmy

♦ Ferdinand Marcos

Le dictateur philippin controversé est mort en exil en 1989 après avoir été renversé pendant une révolte de la « résistance populaire », mais son cadavre embaumé a été rendu à sa demeure ancestrale où il a été exposé pendant plus de vingt ans. En 2016, les pompes funèbres qui s'occupaient de lui déclaraient à l'AFP que son visage était en cire, mais ont souligné que le reste du corps, couvert par des vêtements, était bien le sien. Il a finalement été enterré dans un cimetière des héros la même année, suscitant une controverse aux Philippines et quittant le club très fermé des cadavres de personnalités embaumés et exposés publiquement dans le monde.

Le président philippin Ferdinand Marcos, au pouvoir entre 1965 et 1986, photographié par l'armée américaine lors de son arrivée à Washington pour une visite officielle en 1983. Virgil C. Zurbruegg / US Army
Chronologie et chiffres clés