rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie: les Kurdes ne doivent pas être sacrifiés, avertit la ministre française des Armées, Florence Parly (Le Parisien)
  • Bangladesh: l'incendie situé dans un bidonville de la ville portuaire de Chittagong fait neuf morts (police)
  • La Suède a annoncé le rappel de son ambassadeur au Guatemala (communiqué)
  • Syrie: Donald Trump demande aux Européens de rapatrier leurs jihadistes prisonniers
  • Opération de déminage à Paris après la découverte d'une bombe de la Seconde Guerre mondiale: près de 1800 personnes évacuées

France Pollution Paris Santé et Médecine Environnement Transport

Publié le • Modifié le

France: le bruit nuit gravement à la santé des Franciliens

media
Le transport routier cause presque deux tiers de bruit, suivi du réseau ferroviaire et des transports aériens. Balint Porneczi/Bloomberg via Getty Images

C'est la conclusion d'une étude publiée ce samedi par Bruitparif, l'organisme chargé de mesurer les nuisances sonores en Ile-de-France. Selon Bruitparif, 107 766 années de vie en bonne santé sont perdues tous les ans en Ile-de-France à cause des nuisances sonores des transports.


Le bruit fait perdre un peu plus de 10 mois de vie en bonne santé à chaque Francilien. C'est une moyenne, bien sûr. Parmi les plus concernés, ceux qui vivent près des pistes des aéroports : ainsi les habitants de la petite commune de Compans près de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle perdent plus de 38 mois de vie en bonne santé. A Paris même, les 15e et 18e arrondissements subissent le plus de nuisances sonores.

Le bruit est donc bien plus qu'une simple atteinte à la qualité de vie, il constitue un réel risque pour la santé, selon Bruitparif, car il provoque des perturbations du sommeil, des altérations du système auditif, voire des troubles cardio-vasculaires.

C'est le transport routier qui cause presque deux tiers de bruit, suivi du réseau ferroviaire et des transports aériens.

Bruitparif n'est pas la seule institution à lancer un cri d'alarme : la Commission européenne estime, elle aussi, que le gouvernement français ne protège pas assez les citoyens contre le bruit, et elle a l'a mis en demeure d'adopter des plans d'action.

(Re) lire : Une appli pour traquer et cartographier les nuisances sonores

 

Chronologie et chiffres clés