rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • COP24: la communauté internationale adopte les règles d'application de l'accord de Paris sur le climat

Espace

Publié le • Modifié le

Atterrissage d'urgence d'une capsule Soyouz après un problème au décollage

media
Un incident est survenu lors du lancement d'une capsule Soyouz à destination de la Station spatiale internationale (ISS) avec un cosmonaute russe et un astronaute américain à bord, le 11 octobre 2018. REUTERS/Shamil Zhumatov

La fusée russe a décollé ce 11 octobre des steppes du Kazakhstan avec deux astronautes, un Russe et un Américain, à bord. Ils étaient en route pour une mission à bord de la station spatiale internationale (ISS). Mais leur vaisseau a connu une avarie moteur et ils ont dû atterrir quelques minutes après leur décollage. Les équipes de secours ont pu récupérer les astronautes. Tous les vols sont suspendus.


On a échappé de peu à une catastrophe spatiale. Ce 11 octobre, « au moment du décollage du vaisseau Soyouz MS-10, une situation inhabituelle est apparue. Les systèmes de sauvetage ont été activés, le vaisseau a atterri au Kazakhstan. L'équipage est vivant et le contact a été établi avec lui », a annoncé l'agence spatiale russe Roskosmos dans un communiqué. « Les cosmonautes sont vivants, ils ont atterri. Ils ont été récupérés et sont actuellement transportés » à Djezkazgan, la ville kazakhe la plus proche du cosmodrome de Baïkonour et du lieu où les deux astronautes ont atterri, a déclaré une source au sein de l'agence spatiale Roskosmos.

Défaillance deux minutes après le décollage

Une source au sein du secteur spatial russe, citée par Ria Novosti, a ajouté que les deux hommes « n'ont pas été blessés » après la défaillance d'un des moteurs de la fusée Soyouz qui devait les emporter sur l'ISS. La fusée Soyouz qui devait emmener les deux hommes pour une mission de six mois sur la station orbitale a connu une défaillance environ deux minutes après son décollage.

« Problème de lanceurs, deux minutes 45 secondes », a annoncé d'une voix parfaitement calme Alexeï Ovtchinine, commandant de bord du vaisseau Soyouz, dans la retransmission live du décollage. « Il y a eu un problème avec le moteur quelques secondes après la séparation du premier étage de la fusée », ont indiqué les commentateurs de la Nasa, qui diffusaient en direct le lancement.

Une « sorte de flash »

Selon un photographe de l'AFP sur place, le décollage s'est bien passé mais « après la séparation du premier étage, on a eu l'impression qu'il y avait une sorte de flash ». « Dieu merci, ils sont vivants », a commenté aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Tous les lancements de vols pilotés sont désormais suspendus en attendant les résultats de l'enquête et l'identification des problèmes qui ont provoqué cet accident, a indiqué le vice-Premier ministre russe Iouri Borissov, cité par l'agence officielle TASS. Le prochain vol vers l'ISS, où se trouvent actuellement trois cosmonautes, l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev, est théoriquement prévu pour décembre prochain. Selon l'agence russe Ria Novosti, le dernier accident de ce type date du 23 septembre 1983.

(avec AFP)