rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Santé et Médecine Chine Recherche

Publié le • Modifié le

Hong Kong: un premier cas d'infection d'hépatite E du rat chez un humain

media
Jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que les rats ne pouvaient pas transmettre l'hépatite E à l’homme (photo d'illustration). Monique Jaques/Corbis via Getty

Un cas d’infection humaine d’hépatite E du rat a été diagnostiqué chez un habitant de Hong Kong. C’est une première mondiale plutôt inquiétante. Car jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que ces rongeurs ne pouvaient pas contaminer l’homme.


La maladie a été détectée chez un homme de 56 ans à l’occasion d’une greffe du foie qu’il avait subi en mai à l’hôpital universitaire à Hong Kong. Au cours de différents examens, ses médecins ont constaté que le virus de l’hépatite E dont il était porteur différait de ceux qui touchent les humains et que c’était celui que l’on trouve aussi chez les rats.

Infection clinique

Ainsi, pour la première fois la science disposerait d’une preuve que le virus de l’hépatite E du rat peut être transmis à l’homme et provoquer chez lui une infection clinique. Quant au patient, qui est aujourd’hui en phase de convalescence, il a été probablement contaminé en mangeant des aliments souillés par des excréments de ces rongeurs, qui en raison d’un temps chaud et humide prolifèrent depuis plusieurs mois à Hong Kong.

Vingt millions de personnes touchées

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les variantes humaines de la maladie qui peut conduire au décès touchent chaque année 20 millions de personnes dans le monde.

Chronologie et chiffres clés