rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • La Cour de justice de l'UE ordonne à la Pologne de suspendre sa réforme de la Cour suprême (communiqué)
  • Sommet sur la Syrie: Emmanuel Macron n'ira que s'il n'y a pas d'offensive à Idleb (Elysée)
  • Affaire Jamal Khashoggi: la Turquie dément avoir fourni «un quelconque enregistrement» à Washington (ministre)
  • Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel sur la Syrie organisé à Istanbul le 27 octobre (porte-parole)

Astronomie Repères science France

Publié le • Modifié le

Astronomie: la planète Mars, vedette des nuits des étoiles 2018

media
La planète Mars vue de la Lune. Getty Images/Stocktrek Images

Ce week-end levez les yeux au ciel ! Ce sont en effet les nuits des étoiles qui débutent à partir de ce vendredi jusqu'à dimanche des événements sont organisés partout en France par les clubs d'astronomie mais l'opération commence à faire tache d'huile et de nombreux autres pays ont des manifestations similaires en Afrique de l'ouest notamment. Une occasion à saisir donc, car cette année, le spectacle s'annonce assez ébouriffant.


Après l'éclipse de lune, c'est une autre occasion de s'allonger dans l'herbe et de regarder le ciel nocturne. Les nuits des étoiles reviennent, comme tous les ans avec une édition 2018 qui s'annonce spectaculaire. « Cette année, on a la totale finalement, affirme Olivier Las Vergnas, le président de l'Association française d'astronomie. On a une brochette de planètes absolument rêvée, c’est-à-dire que juste après le coucher du soleil, très très visible, vraiment très visible, on a Vénus qui brille d’un jaune brillant. Ensuite un peu plus loin vers le sud, on a Jupiter également très très brillante. Saturne un peu plus faible. Et puis qui se lève vers 10 heures et demie 11 heures environ, on a la planète Mars qui est la vedette de la soirée ».

C'est en effet une année exceptionnelle pour observer notre voisine qui se trouve au plus proche de nous à « seulement » 57 millions de kilomètres. Caroline Freyssinet, spécialiste de mars au CNRS : « C’est particulièrement optimal pour observer Mars à l’œil nu avec des jumelles, des télescopes. Malheureusement, on est en pleine tempête martienne, toute la surface de la planète est recouverte par des nuages de poussière. On ne verra pas les détails de la planète malheureusement à cause de cette tempête. C’est chouette de voir aussi une planète entière qui est recouvert de poussière. »

Et le spectacle va se poursuivre tout le mois d'août avec les Perséides: la terre qui comme tous les ans passe au travers d'un nuage de poussière entraînant une pluie d'étoiles filantes particulièrement intense vers le 10 août.

Chronologie et chiffres clés