rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Environnement France

Publié le • Modifié le

Environnement: la France veut protéger les coraux des produits chimiques

media
Des coraux dans l'océan Pacifique. Crédit: David Hannan /Tara Expédition

Depuis ce mercredi 1er août, l'humanité a épuisé l'ensemble des ressources que la nature peut renouveler en un an. Nous vivons donc à crédit, et c'est en cette journée particulière que le gouvernement a annoncé le lancement de nouvelles initiatives pour protéger les océans et les récifs coralliens de la pollution chimique. Une étude commandée par l'exécutif doit, d'ici quelques mois, identifier les produits les plus nocifs pour ces écosystèmes très fragiles.


La lessive, les crèmes solaires, et autres cosmétiques seraient-ils responsables de la destruction des récifs coralliens ? C'est à cette question que va tenter de répondre l'étude commandée par Brune Poirson, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire.

L'objectif est d'identifier, dans les produits de grande consommation, des substances qui endommagent les récifs coralliens pour ensuite les interdire. L'Agence nationale de sécurité de l'alimentation et de l'environnement (Anses) sera chargée d'identifier les produits les plus nocifs et de «proposer les mesures d'encadrement réglementaires adéquates».

Il ne s'agit pas de décider brutalement que les crèmes solaires n'ont plus d'utilité. En revanche, il faudra certainement supprimer certaines substances chimiques
Brune Poirson, secrétaire d'État française à la Transition écologique et solidaire 02/08/2018 Écouter

Les crèmes solaires incriminées

L'Anses « va rendre ses conclusions au premier trimestre 2019, a précisé Brune Poirson lors d'un déplacement à l'Aquarium tropical de Paris. Il ne s'agit pas par exemple de décider brutalement que les crèmes solaires n'ont plus d'utilité, au contraire. En revanche, il faudra certainement supprimer certaines substances chimiques », a précisé la secrétaire d'Etat.

Hawaii, territoire américain, a ainsi récemment pris la décision d'interdire à partir de 2021 les produits solaires contenant deux substances chimiques, l'oxybenzone et l'octinoxate. Une étude publiée en 2015 montrait que les récifs coralliens, déjà menacés par le réchauffement climatique et l'acidification des océans, souffrent de l'exposition à l'oxybenzone, utilisé dans des produits solaires en raison de sa capacité à absorber les rayons ultraviolets.

Lutter aussi contre la pollution plastique

Les massifs coralliens recouvrent moins de 1% des fonds océaniques mais ils sont l'habitat de 25% des espèces de poissons. Les coraux protègent également les côtes et fournissent de la nourriture à environ 500 millions de personnes dans le monde, selon des estimations. Rappelons aussi que 11 des 13 territoires d'Outre-mer français hébergent des massif coralliens.

Cette « mission océans » aura aussi pour but de « proposer de nouvelles mesures de protection des océans contre les déchets et notamment la pollution par les plastiques », selon le communiqué. La France s'est fixée un objectif de zéro plastique rejeté dans les océans en 2025.

Chronologie et chiffres clés