rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Espace Technologies Astrophysique Astronomie

Publié le • Modifié le

Espace: un lac souterrain découvert sur la planète Mars

media
Curiosity, le rover de la Nasa qui explore et étudie la planète Mars, le 5 août 2015. (Photo d'illustration) REUTERS/NASA/JPL-Caltech/MSSS/Handout

Une équipe internationale d'astronomes a annoncé, mercredi 25 juillet, avoir découvert un lac souterrain sur la planète rouge. C'est la première fois qu'un tel volume de liquide est découvert sur Mars. Situé sous une épaisse couche de glace, le lac fait environ 20 km de largeur.


Cette avancée pourrait permettre de découvrir des traces de vie sur Mars.
L’eau est en effet la condition indispensable au développement des corps vivants.

« On sait que Mars, maintenant, est en surface asséchée. Donc il n'y a plus d'eau liquide en surface de Mars. Par contre s'il y avait des poches résiduelles d'eau liquide dans le sous-sol de Mars, on pourrait imaginer qu'elles contiennent des traces de vie passée, éventuellement présente, qui auraient pu survivre », explique Valérie Ciarletti, chercheuse en astrophysique à l'université Versailles - Saint Quentin.

Le débat sur la vie sur Mars relancé

Si l'eau du lac est aujourd’hui à l'état liquide, c'est parce qu'elle est située sous une couche de glace épaisse. La pression des calottes de glace permet alors au lac de rester liquide. Mais cela est aussi dû à la composition de l'eau. « Il peut y avoir des sels dissous dans l'eau, et on sait, sur Terre, puisqu'on l'utilise fréquemment pour nos routes en hiver, que si on ajoute du sel à de la glace, elle fond même si la température est inférieure à 0. La combinaison de la pression et du sel peut faire, qu'à moins soixante degrés, on ait encore du liquide », poursuit Valérie Ciarletti.

La présence d’une éventuelle forme de vie dans le lac est toutefois sujette à débat. Certains experts estiment qu'il contiendrait une trop forte dose de sels minéraux pour préserver la vie.