rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Le blog de Priorité Santé Santé et Médecine

Publié le • Modifié le

Qu'est-ce que le lait de soja ?

media
lait de soja pixabay.COM/CCO/Bigfatcat

Caroline Paré : Pour démarrer cette chronique pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le lait de soja ?


Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète au Mali

En France, comme dans de nombreux pays, on ne peut employer le terme de lait pour le soja car ce terme est réservé aux laits produits par les mammifères comme, par exemple, le lait de vache ou de chèvre. On devra donc parler de boissons de soja ou de jus de soja. Cette boisson végétale est préparée à partir des graines matures d’une légumineuse : le soja. Pour obtenir cette boisson, il suffit de laisser tremper les graines de soja dans de l’eau en les broyant puis de chauffer et filtrer le liquide laiteux qui est produit au cours de cette préparation.

Cette boisson peut donc être préparée très facilement à la maison mais peut aussi être acheté déjà prêtre en bouteille ou dans des briques dans le commerce.

Caroline Paré : Quelles sont les caractéristiques nutritionnelles de ce lait de soja ?

Stéphane Besançon : Si on le compare au lait de vache, le jus de soja présente une composition en macronutriments assez similaire. En effet, il contient une quantité globale équivalente de glucides (c’est-à-dire de sucres), de lipides (c’est-à-dire de graisses) et de protéines. Il va par contre avoir des différences importantes dans la composition en micronutriments mais aussi dans le profil des graisses qui le compose. Contrairement au lait de vache, il ne contient pas de calcium et est moins riche en sodium mais par contre il est plus riche en fer et ne contient pas de cholestérol.

Enfin, le jus de soja contient une quantité intéressante d’isoflavones de soja qui vont avoir un effet protecteur contre le développement du cancer de la prostate et du sein.

Si le jus de soja est acheté dans le commerce il faut bien regarder les étiquettes car aujourd’hui une grande partie de ces jus sont supplémentés afin de pallier les manques en micronutriments du jus naturel. Ainsi, les jus de soja industriels sont souvent supplémentés en calcium, zinc, vitamine A, vitame D mais aussi en vitamine B12.

Caroline Paré : peut-on utiliser ce lait de soja ou jus de soja pour nourrir son bébé ?

Stéphane Besançon : Il faut tout d’abord bien rappeler que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande, lorsque c’est possible, un allaitement au sein, exclusif, jusqu’à 6 mois. Les bénéfices de cet allaitement sont nombreux pour l’enfant il ne faut donc pas du tout le remplacer par un lait comme le lait de soja. En effet, le lait maternel présente une composition idéale en nutriments tout en permettant d’améliorer le développement cognitif de l’enfant. Il ne faut pas oublier, également, que ce lait maternel présente des propriétés protectrices à court terme mais aussi à plus long terme. A court terme, il contient des anticorps qui protègent contre les infections intestinales. A plus long terme, il permet le développement de bactéries bénéfiques chez l’enfant qui pourront le protéger plus tard de l’apparition de certaines maladies chroniques comme le diabète et l’obésité (à condition bien sûr de ne pas s’exposer en grandissant à un mode de vie favorisant ces maladies).

Enfin, il ne faut pas oublier que dans de nombreux pays, où il est difficile de trouver de l’eau saine, ceci permet d’éviter de nombreuses maladies liées à la qualité de l’eau que l’on donne à l’enfant.

Caroline Paré : Est-ce qu’il n’y a pas des points négatifs liés à la consommation des légumineuses ?

Stéphane Besançon : En tenant compte des avantages nutritionnels, de la diminution des risques de maladies liées à l’eau de mauvaise qualité et de l’aspect économique, je recommande à toutes les mamans qui le peuvent de réaliser un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois. Bien sûr, cette recommandation de 6 mois ne doit pas être prise comme une injonction culpabilisante. Souvent, pour des raisons psychologiques, professionnelles et personnelles, certaines femmes ne peuvent allaiter aussi longtemps. Dans ce cas, il faudra remplacer le lait de la mère par un lait provenant de banque de lait ou un lait de croissance. Mais il faut bien rappeler que les boissons de soja, même enrichies, ne conviennent pas aux nourrissons

Par contre après cette période de la naissance à 2 ans, le jus de soja peut être un très bon substitut au lait de vache, surtout s’il est enrichi, pour les personnes qui présentent des allergies alimentaires mais aussi pour les personnes végétariennes ou qui souhaitent diminuer leur consommation de viande car il contient des protéines de très bonne qualité.

Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

https://twitter.com/StephBesancon

https://www.facebook.com/pages/ONG-Santé-Diabète/145164382217690